A comme Aujourd’hui, David Levithan

a comme aujourd'hui

Édition : Les Grandes Personnes

Année de parution : 2013

Genre : Jeunesse

Titre Original : Every Day

Traducteur : Simon Baril

Résumé :Chaque matin, A se réveille dans un corps différent, et ne dispose d’aucun moyen de savoir où et « qui » sera son hôte. Une seule chose est sûre : il n’empruntera cette identité que le temps d’une journée. Aussi incroyable que cela paraisse, A a accepté cet état de fait, et a même établi plusieurs règles qui régissent son existence singulière : ne pas s’attacher ; ne pas se faire remarquer ; ne jamais s’immiscer dans la vie de l’autre.
Des préceptes qui resteront siens jusqu’à ce qu’il se réveille dans le corps de Justin, 16 ans et qu’il fasse la connaissance de Rhiannon, sa petite amie. Dès lors, plus question de subir sans intervenir. Car A vient de croiser quelqu’un qu’il ne peut laisser derrière lui, ce jour-là, le suivant, jour après jour…

Une romance captivante, qui tente de décrypter ce sentiment complexe qu’est l’amour, à travers le destin de ces deux héros que tout semble vouloir séparer. Ou comment parvenir à aimer lorsque l’on est condamné à ne vivre qu’au présent.

Mon avis : L’idée de ce roman m’a tout de suite séduite. Qui n’a jamais rêvé de pouvoir changer de vie, de repartir de zéro dans un autre corps ? Tout laisser derrière soit pour prendre un nouveau départ ? Chaque jour, A en fait l’expérience, et très vite on se rend compte que ce n’est pas sans douleur. Plus jeune, il ne comprenait pas pourquoi ses parents n’étaient jamais les mêmes et souffrait de cette forme d’abandon dont ils n’étaient pourtant pas responsable. Plus tard, il a accepté cet état de choses et s’est même fixé quelques règles afin de ne pas bouleverser ni sa propre existence, ni celle des corps qu’il habite le temps d’une journée. Seulement, tout change le jour où il croise Rihannon, qu’il ne peut se résoudre à laisser derrière lui.

Les jours suivants, peu importe le corps qu’il occupe, il va ressentir le besoin de la revoir. On est très vite pris dans l’histoire, à se demander comment les choses évolueront, s’il trouvera une solution pour être réellement avec elle, ou simplement lui montrer que c’est bien lui, jour après jour, qui se tient devant elle. Car après tout, comment aimer quelqu’un qui n’est jamais le même en apparence ? Quelqu’un avec qui on ne peut rien projeter, avec qui on ne peut pas se réveiller le matin ou qu’on ne peut pas présenter à sa famille ?
Si ce roman parle avant tout d’amour, de la difficulté d’être avec la personne aimée, il permet également, à travers l’éventail de personnages que A traverse, d’aborder tout un tas de sujets importants à l’adolescence : la sexualité, la mort, la dépression, le mal-être, la solitude, la religion, etc.

J’ai immédiatement accroché à ces personnages. La droiture de A, sa vision des choses, sa ténacité.  On souffre avec lui de sa situation, on s’indigne avec lui, on espère avec lui. Le côté fragile de Rihannon, qui en même temps une personne forte, en fait également un personnage attachant. C’est un roman très touchant, qui ne laissera personne indifférent ! La fin, très belle, reste suffisamment ouverte pour qu’on puisse laisser libre cours à notre imagination.

A comme aujourd’hui m’a fait sourire, réfléchir, m’a touchée, étonnée. Bref, vous l’aurez compris, ce roman est un véritable coup de cœur !

Citations : « Que se passe-t-il au moment précis où l’on tombe amoureux ? Comment un laps de temps aussi court peut-il contenir quelque chose d’aussi immense ? Soudain, je comprends pourquoi les gens ont parfois une impression de déjà-vu, pourquoi certains croient à des vies antérieures : l’écho de ce que j’éprouve résonne bien au-delà des quelques années que j’ai vécues sur cette terre. Le moment où l’on tombe amoureux semble puiser sa source des siècles, des générations en arrière – dans un passé qui s’aligne pour donner naissance à cette intersection précise, étonnante. Peu importe que cela puisse paraître ridicule, on sent au plus profond de soi que tout cela était écrit, que toutes les flèches invisibles pointaient dans cette direction, que l’univers préparait tout cela depuis l’éternité – et c’est seulement à cet instant que l’on s’en rend compte en arrivant là où l’on était attendu depuis toujours. » (pg 32)

« Le problème, quand vous vous retrouvez chaque jour dans un nouveau corps, c’est que vous avez beau avoir une histoire, celle-ci demeurera toujours invisible. En étant chaque fois un autre, je dois faire les choses différemment et, d’une certaine façon, repartir à zéro. » (pg 175)

 « Je sens les larmes me monter aux yeux, puis couler le long de mes joues. Je ne connais pas l’homme dont ils parlent – je ne connais personne ici. Je ne fais pas partie de leur univers… et je comprends enfin que c’est pour cette raison que je pleure. Parce que je ne fais pas et je ne ferai jamais partie d’une famille, ni d’une communauté. Je le sais depuis longtemps, depuis des années, mais c’est seulement aujourd’hui que cela me frappe de plein fouet. Jamais personne ne pleurera ma disparition. Jamais personne ne me regrettera comme on regrette le grand-père de Marc. Je ne laisserai à personne des souvenirs tels que ceux auxquels je viens d’être confronté. Qui me connaît, qui sait ce que j’ai fait ? Si je disparais, il n’y aura même pas un corps sur lequel se recueillir : pas de funérailles, pas d’enterrement. Si je disparais, nul ne se souviendra de mon passage sur cette terre, si ce n’est Rihannon. » page 309

Publicités

7 réflexions sur “A comme Aujourd’hui, David Levithan

  1. Pingback: Aujourd’hui est un autre jour – David Levithan | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s