La mécanique du coeur, M. Malzieu

Image

Édition : Flammarion

Année de parution : 2007

Genre : Roman

Résumé : Édimbourg, 1874, le jour le plus froid du monde. A la naissance de Jack, son cœur gelé se brise immédiatement. Pour le sauver, la sage-femme qui l’a mis au monde a remplacé son cœur par une horloge. Depuis, il prend soin d’en remonter chaque matin le mécanisme afin qu’il ne s’enraye. Le garçon doit également éviter toute émotion, que ce soit la colère ou l’amour.

Mais sa rencontre avec une chanteuse de rue va bouleverser son existence…

Avis : Ça faisait un bon moment que j’avais prévu de le lire, c’est la sortie du film qui m’aura finalement poussée à le faire. En voyant la bande-annonce, je me suis rappelée combien j’aimais la poésie, les mots, l’univers de Mathias Malzieu. Il y a quelques années j’avais lu Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, que j’avais mis du temps à finir tant il me touchait. Je m’arrêtais parfois pour relire une phrase plusieurs fois tant ses mots remuaient quelque chose en moi.
Je pense qu’inconsciemment j’espérais retrouver cela avec la mécanique du cœur, même si le sujet n’est pas le même, ça n’a donc pas été le cas à ce point, mais ça reste du Mathias Malzieu 🙂

Le livre est court, et si je n’avais rien eu à faire j’aurais pu le lire d’une traite, en quelques heures à peine. J’ai été emportée comme dans une danse (de Miss Acacia :p), tant ce texte est poétique et fluide, et que j’avais hâte d’en connaître la fin.
Je me suis attachée au personnage de Jack, j’ai aimé sa détermination, son optimisme, mais aussi sa naïveté. J’ai aussi aimé les personnages qu’il croise et qui nous donnent eux aussi leur vision de l’amour. C’est un récit drôle, touchant, qui parle d’amour mais également de différence : Jack n’a rien de banal avec son horloge à la place du cœur, il souffre d’ailleurs du manque de tolérance de ses camarades à l’école ; avec lui on se demande si l’on peut être réellement aimé pour ce que l’on est.
Je ne connaissais qu’une chanson de la BO du livre (« tais-toi mon coeur », avec Olivia Ruiz), et j’ai été agréablement surprise de retrouver des phrases de la chanson dans le livre. La façon dont ces quelques mots s’intégraient parfaitement au récit m’ont fait sourire et rappeler le génie de l’auteur. Au final, ce roman est comme un long poème, une chanson, chaque mot est pensé, choisi.

Je ne regrette absolument pas cette lecture, et j’ai même hâte de lire les autres livres de Mathias Malzieu que je n’ai pas encore lu !

Maintenant j’ai hâte de voir l’adaptation qui en a été faite, histoire de faire durer encore un peu la magie de ce petit conte 🙂

Publicités

6 réflexions sur “La mécanique du coeur, M. Malzieu

  1. J’ai adoré ce livre, lu en quelques heures dans le train. Je l’ai trouvé atypique, poétique, visuel et terriblement touchant. Tu as pu voir le film depuis ? Je l’ai trouvé très beau, même si assez différent du livre finalement.

    • Pareil, je l’ai lu très vite. Oui, il est vraiment touchant, et poétique, c’est ça que j’aime bien avec cet auteur 🙂
      J’ai vu le film peu de temps après et je m’attendais à retrouver la même chose, du coup je pense que j’aurai adoré le film sans avoir lu le livre, puisque comme tu dis il est très beau, mais du coup j’ai été un peu déçue de ne pas retrouver la même chose (même si j’ai passé un bon moment quand même ^^)

    • C’est vrai que c’est un univers particulier donc faut rentrer dedans mais sinon je pense que ça peut plaire à tout le monde 🙂 par contre si tu as vu le film, c’est pas tout à fait pareil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s