Celui dont le nom n’est plus – René Manzor

manzor

Éditeur : Kero

Année de parution : 2014

Genre : Thriller

Résumé : Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, gît un homme vidé de ses organes. L’assassin est une vieille dame à la vie exemplaire. Pourquoi cette femme a-t-elle sacrifié l’homme qu’elle a élevé comme un fils ?
Elle est incarcérée. Pourtant, le lendemain, un autre homme est tué de façon similaire. Par la personne qui l’aimait le plus au monde. À chaque fois, les tueurs, qui ne se connaissent pas, laissent derrière eux la même épitaphe écrite dans le sang de leur victime :
Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus…
Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles : ceux de McKenna, vétéran de Scotland Yard, de Dahlia Rhymes, criminologue américaine et de Nils Blake, l’avocat de ces coupables qui ressemblent tant à des victimes

Avis : Ambiance sombre, personnages complexes, suspens insoutenable, révélations et rebondissements à n’en plus finir … ce thriller déroutant est captivant du début à la fin ! Très intense, l’histoire commence fort dès le début et on a beaucoup de mal à reposer le livre avant la dernière page.
Pour le coup, j’ai trouvé qu’il était vraiment original, ne serait-ce que par cette histoire d’éventreurs, ces mystères entourant chaque nouvelle victime, la personnalité des enquêteurs. Parce que oui, le problème, quand comme moi on lit énormément de romans policiers/thrillers, c’est qu’à force les histoires se ressemblent toutes plus ou moins. De plus, le style de Manzor est vraiment agréable à lire, il arrive à nous faire ressentir toute une palette d’émotions, ainsi qu’à retranscrire une atmosphère particulière. Ça ne m’arrive pas souvent mais j’ai vraiment apprécié chacun de ces trois personnages, qu’on découvre un peu plus au fur et à mesure. La fin, forte, intense, m’a tout particulièrement touchée et surprise, mais je n’en dirai pas plus !
Ce roman a reçu le prix polar 2014 du meilleur roman francophone de Cognac, et je trouve ça très bien ! Parce que oui, c’est un roman français 🙂 En tout cas, je le recommande vivement aux amateurs du genre !

3 réflexions sur “Celui dont le nom n’est plus – René Manzor

  1. Pingback: Les Âmes rivales – René Manzor | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s