Fétiches – Mo Hayder

charlie

Éditeur : Presses de la Cité

Année de parution : 2013

Genre : Thriller

Traductrice : Jacques Martinache

Titre original : Poppet

Résumé : Les parents de l’établissement psychiatrique de haute sécurité Beechway sont très sensibles à la suggestion. Une hallucination peut se répandre tel un virus. Aussi, lorsque plusieurs malades se livrent à des actes d’automutilation, et que l’un d’entre eux va jusqu’à se donner la mort, le fantôme de « la Maude », une infirmière sadique qui terrorisait les pensionnaires à l’époque où Beechway était un hospice, resurgit.
Afin de mettre un terme à l’hystérie collective qui gagne même son équipe, AJ, infirmier psychiatrique fraîchement nommé coordinateur, décide de faire appel aux services du commissaire Jack Cafferty. Il soupçonne l’un de ses patients, Isaac Handel, d’être à l’origine de la psychose. Si son intuition est juste, il faut agir rapidement. Car Handel vient d’être libéré. Et qui sait ce dont il est capable ?

Avis : Je m’attendais à passer un excellent moment, mais malheureusement j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. Je pense que c’est dû au style d’écriture de l’auteure (ou la traduction peut-être), mais j’ai eu du mal sur certaines phrases, certaines longueurs. Une fois les 200 premières pages, ça allait un peu mieux, sauf que mine de rien, c’est quand même assez long. Chaque chapitre est centré sur un personnage (Mère Monstre, Flea, Jack, AJ, Penny, etc), ce que j’ai trouvé intéressant : on apprend à découvrir les personnages tout en voyant petit à petit se tisser les liens qui les relient tous les uns aux autres. J’ai apprécié les personnages, Jack ou AJ par exemple, et même ceux que je pensais ne pas aimer m’ont parfois touchée, avec leurs blessures, leurs doutes, leurs motivations. Fantômes, mutilations, curieux messages, hôpital psychiatrique, beaucoup de mystères apparaissent autour de tous ces personnages ; j’ai beaucoup aimé cette atmosphère.

Par contre, la seconde moitié rattrape un peu ma déception du début, puisque je n’ai pas pu lâcher mon livre avant d’arriver à la fin, et de savoir ce qui s’était réellement passé, comment, pourquoi. La tension monte d’un cran et devient bien angoissante. D’ailleurs, la fin est assez sympa et inattendue (même si l’on s’en doute un peu, j’ai trouvé ça bien pensé), ce qui me laisse sur une note un peu plus positive.

Pour conclure, je dirais que je n’ai peut-être pas lu le meilleur de Mo Hayder, mais ça reste toutefois une bonne lecture ! Par ailleurs, je trouve la couverture originale et intrigante (même quand j’ai dit ça, à deux personnes différentes on m’a dit que j’avais de drôles de goûts ! :-P).

Publicités

Une réflexion sur “Fétiches – Mo Hayder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s