Parfaite – Caroline Kepnes

41zV9kQKCdL

Éditeur : Kero

Année de parution : 2015

Genre : Thriller

Titre original : You

Traducteur : Camille de Peretti

Résumé : Lorsque Beck pousse la porte de sa librairie, Joe est immédiatement sous le charme. Ravissante, effrontée, sexy, elle est tout simplement tout ce qu’il cherche chez une femme. Et quand Joe aime, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins… Quelques semaines plus tard, la vie de Beck n’a plus de secrets pour Joe. Il a trouvé son nom, son adresse, s’est procuré accès à ses emails, il la suit virtuellement sur les réseaux sociaux et physiquement dans les rues de New York. Avec un peu d’organisation, une « vraie » rencontre est vite provoquée, et comment résister à un garçon qui devance vos moindres désirs, semble deviner vos pensées les plus intimes ? Et lorsque des personnes de l’entourage de Beck sont victimes d’accidents macabres, c’est tout naturellement dans les bras de Joe que se réfugie la jeune femme. Mais si Beck ignore l’ampleur de l’obsession de son nouveau petit ami, Joe ne connaît pas non plus toutes les facettes de sa bien-aimée…

Avis : Alors, tout d’abord j’ai beaucoup aimé la couverture, et après lecture du roman j’imagine bien Joe observer Beck pendant son sommeil. La quatrième de couverture elle, ne dévoile pas grand chose et est d’autant plus intrigante !

J’ai mis un peu de temps à m’habituer au ton du roman, au fait que Joe s’adresse à Beck quasi tout au long du roman, et donc on oscille sans cesse entre le « je » et le « tu ». Mais finalement, ça renforce bien le côté obsessionnel de Joe, ce libraire un peu … spécial (pas très rassurant cette histoire 😛 ), même si je ne pouvais pas me mettre totalement à sa place, puisque ce sont ses obsessions et pas les miennes 😛 . Après on a pas mal de scènes sexuelles (ou pensées de Joe) assez crues, limite vulgaires et sans être prude, je m’en serais bien passée parfois.

Bon, venons-en à l’histoire en elle-même, parce qu’à part ça j’ai plutôt bien aimé. En lisant ce genre d’histoires, je me dis que l’auteur en tient une bonne quand même et qu’il ne faut pas le contrarier ! Dès que Beck entre dans sa librairie, Joe tombe amoureux. Ni une ni deux,il trouve son adresse sur internet, et dès lors, le jeu peut commencer. Alors, forcément, Joe fait lééégèrement psychopathe, il la suit, la traque même, lit ses mails, ses messages, l’observe par la fenêtre, se déguise pour la suivre lors d’une fête, et surtout se décide d’éliminer les gens un peu trop proches d’elle. Seulement, ces personnes ne sont pas non plus les plus saines possibles, et il n’est pas inquiété. Et nous dans tout ça ? Et bien, personnellement, on a pas forcément le temps de connaître Benji, et je n’ai pas du tout trouvé Peach sympathique, bien au contraire.

Et pour tout avouer, j’ai eu aussi du mal avec Beck. On sait qu’elle est victime d’un pervers, et à suivre les traces de Joe, j’avais parfois l’impression d’être une voyeuse également. En tout cas, d’être complices. Alors oui, on sait ce qui se passe vraiment, et sûrement des choses qu’elle ne saura jamais, mais en même temps, à la suivre presque chaque jour, on se rend vite compte qu’elle aussi se traîne un lourd bagage. Quand Joe est assez discret, elle, elle a besoin d’un public, elle expose sa vie sur Tweeter, Facebook, elle ne met pas de rideaux à ses fenêtres, elle a besoin d’attention, de se sentir désirée. Quand il lui manque, elle ne fait aucun pas vers Joe, bien au contraire. Quand ils sont ensemble, elle ne peut pas s’empêcher d’aller voir ailleurs. Et surtout, elle ment sans cesse, elle joue, elle manipule elle aussi, quand on (nous et Joe 😉 ) sait très bien la vérité, et qu’elle est en train de s’enfoncer. Alors oui, au premier abord, elle lui a semblé parfaite, mais au bout de plus de 450 pages on se rend compte qu’elle en est bien loin, à tel point que je me suis parfois demandé lequel était le plus tordu 😛 Et justement, à voir le mauvais côté de Beck, et en suivant les pensées de Joe, ça a aussi un effet pervers, parce qu’on a envie qu’il s’en sorte, on trouve qu’elle est injuste avec lui et parfois qu’elle se comporte comme une véritable garce, on pense que Benji ou Peach sont nocifs pour elle, etc, et ça c’est grâce à Caroline Kepnes et son écriture.

Quand j’ai commencé le roman, je n’avais lu que la quatrième de couverture, et ne savais donc pas trop dans quoi je me lançais. J’ai souvent été déroutée dans ma lecture, et pourtant, j’ai quand même finalement passé un bon moment. C’est un roman qui tient ses promesses. Par contre, j’aurais bien aimé savoir ce qui a tout déclenché chez Joe, savoir pourquoi il a commencé !

Pour conclure, je dirai juste que c’est un bon thriller. Même si ce n’est pas plein d’actions et de rebondissements, on est quand même en tension, comme le chasseur qui guette sa proie … et le suspens reste présent jusqu’à la fin. On attend, on a peur, on se dit quand même que c’est vraiment un roman de psychopathe … et c’est bien la preuve qu’on apprécie 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Parfaite – Caroline Kepnes

  1. Pingback: Mr Mercedes – Stephen King | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s