Kelly McDade, tome 1 : l’appât – Sylvie G.

418tt4Yo4sL._SY344_BO1,204,203,200_

Éditeur : Kennes

Année de parution : 2015

Genre : Jeunesse, policier

Résumé : Kelly McDade, une adolescente de 17 ans, prévoyait une rentrée scolaire excitante. Mais son année sera bien différente de celle qu’elle avait imaginée. En tentant de comprendre ce qui se cache derrière l’étrange métamorphose de son amie Jasmine, elle se retrouvera impliquée dans une enquête criminelle et devra faire face à des cyberprédateurs. Heureusement, elle sera secondée par un bel enquêteur…

Avis : Kelly commence sa dernière année de lycée quand le roman commence. Fille d’une criminologue célèbre, son père est décédé quand elle était petite, et c’est donc à deux qu’elles ont tranquillement avancé jusque là. Mais leur petite vie calme se trouve bouleversée quand d’étranges faits surviennent : une enquête au lycée, un corps retrouvé dans l’eau, des camarades de classe qui changent de comportement. Et quand c’est Jasmine, l’une des meilleures amies de Kelly qui change du tout au tout, cette dernière ne peut s’empêcher de vouloir savoir ce qui se passe. Pour cela, elle sera aidée par un collègue de sa mère, le jeune (mais trop vieux pour elle, attention !) Derek pour lequel elle craque d’emblée.

J’ai plutôt bien aimé le personnage de Kelly, son caractère et sa façon de vouloir être là pour ses amies, sa volonté également de découvrir la vérité, quitte à se mettre en danger. Et surtout j’ai beaucoup aimé sa relation avec Derek, même si ça débordait de mièvrerie et qu’on se dit qu’on ne voit ça que dans les films à l’eau de rose, ça fait quand même toujours rêver un gentil garçon comme lui et une belle petite histoire d’amour ! D’ailleurs, je l’avoue, au début je me méfiais, j’avais peur qu’il se fiche d’elle, vu la rapidité de leur rapprochement et la différence d’âge. Mais je suis juste trop méfiante 😛 J’ai également beaucoup apprécié Alex,ainsi que Jason le meilleur ami de Derek, leur petit grain de folie qui vient mettre un peu de légèreté dans ce récit.

Parce que derrière l’intrigue policière, il reste quand même un message important. Les risques liés à internet et aux réseaux sociaux, aux inconnus. Malheureusement, des choses de ce genre arrivent encore de nos jours, et si ce roman peut rappeler à quel point il faut se méfier, je pense que ça ne peut pas être une mauvaise chose.

J’ai quand même trouvé que le récit manquait de … crédibilité parfois, de cohérence. La mère qui s’oppose à la relation entre Kelly et Derek, à cause de leur âge, change finalement facilement d’avis. L’ampleur que prend leur relation d’ailleurs, j’ai trouvé que c’était assez rapide, et un peu too much avec le cliché de la fille maladroite. Le fait que Kelly soit finalement tenue au courant des avancées de l’enquête et que les choses se résolvent parfois un peu facilement. Le côté naïf de Jasmine, qui ne voit pas de mal à se déshabiller devant une caméra, sans savoir devant qui elle fait ça, avec tout ce qu’on entend depuis des années ; et les discours de Kelly, un peu trop moralisateur et « adulte » parfois.

J’ai surtout trouvé que l’histoire mettait longtemps à démarrer, tout se met en place dans les peut-être 50 dernières pages. Avant, les interrogatoires, enquêtes, se passent « hors champs », on a juste les comptes rendus par la mère ou Derek, alors que le récit se concentre plus sur la vie de Kelly, ce qu’elle voit, apprend, ce qui enlève tout le côté haletant, prenant de l’enquête, jusqu’à la traque finale. Par contre à la fin le rythme s’accélère, et on est plus pris dans l’action, ce qui compense un peu. Comme si on avait attendu sur le banc de touche toute la durée du match et que d’un coup on peut enfant aller sur le terrain. Un peu comme Kelly en fait. Du coup, même si je trouve la couverture plutôt jolie, je ne trouve pas qu’elle corresponde : Kelly n’a pas d’arme, et puis certes, on comprend qu’il sera question d’un « appât », sauf que ce rôle n’intervient qu’à la toute fin, et finalement le côté policier du roman n’est pas réellement pris en charge par le personnage principal pendant une bonne partie du roman, et j’ai trouvé ça un peu dommage (même dans le résumé, il est dit qu’elle sera secondé par Derek, sauf que … non, je ne suis pas d’accord, son rôle ne devient réellement important qu’à la toute fin, et surtout, ce n’est pas uniquement et essentiellement elle qui enquête durant tout ce temps). Quant à l’écriture, j’ai trouvé qu’elle avait un côté « simple », enfantin. Peut-être était-ce dû au québécois (d’ailleurs pour le coup c’est quand même pas mal d’avoir gardé les expressions originales et d’avoir mis un lexique à la fin).

Bon, ce n’est pas une lecture négative non plus, hein ! Ca reste un roman Young Adult bien écrit, prenant : on a envie de savoir comment les choses vont se terminer. Les personnages sont sympas, l’intrigue bien ficelé et assez … terrifiante en soi. Si d’autres aventures de Kelly McDade sortent, j’espère avoir l’occasion de les lire !

Publicités

14 réflexions sur “Kelly McDade, tome 1 : l’appât – Sylvie G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s