La fille du train – Paula Hawkins

la-fille-du-train

Éditeur : Sonatine

Année de parution : 2015

Genre : Thriller

Titre original : The Girl on the Train

Traducteur : Corinne Daniellot

Résumé : Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : le 8h04 le matin, le 17h56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants, qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il la trompe, avant qu’il la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Avis : Quand j’ai lu le résumé, ce roman m’intriguait au plus au point ! Je trouvais l’idée bien originale et je n’ai pas pu résister. Après tout, qui n’a jamais imaginé des vies à des inconnus croisé dans un train ou dans la rue ?

Très vite on se rend compte que le résumé ne dit pas tout : Rachel croule sous les problèmes. Chaque jour elle prend le train pour faire croire à sa colocataire qu’elle se rend encore à son travail, alors qu’elle l’a perdu depuis un moment. Et si d’un côté on peut se dire que c’est juste une femme qui a beaucoup d’imagination, qui aime observer les gens, d’un autre elle peut sembler à la limite de la folie : elle ment, espionne les gens, est bourrée la plupart du temps et oublie ce qu’elle fait, entre autres. Dès lors, quand un drame arrive et qu’elle se présente à la police alors qu’on ne lui a rien demandé, son comportement peut sembler suspect, autant que son témoignage peu fiable.

Le style d’écriture est très sympa, le genre d’écriture où même quand ce qui est raconté n’est pas spécialement intéressant, c’e nest pas grave, on se laisse porter, juste parce qu’on est bien. J’ai vraiment dévoré ce roman : il est tout simplement addictif, prenant, génial. On alterne les chapitres entre Rachel et Megan, dans un premier temps, Anna s’ajoute plus tard. On suit Rachel dans le présent, et on remonte environ un an en arrière pour suivre Megan, sachant très bien que petit à petit les deux histoires vont finir par se rejoindre et qu’on saura ce qui a bien pu se passer, ce qui fait que j’avais vraiment du mal à lâcher mon bouquin ! Ce faisant, on apprend à connaître les deux femmes, leurs failles, leurs névroses, leurs faiblesses, leur caractère, leur quotidien et ceux qui le compose. D’un côté j’ai trouvé que les deux se ressemblaient de par leurs problèmes, et si Megan nous montre bien que les apparences peuvent être trompeuses, je me suis davantage attachée à Rachel, plus touchante, pleine de bonne volonté mais que j’avais parfois envie de secouer pour qu’elle arrête de boire ou de faire n’importe quoi avec son ex-mari.

Dès que l’histoire commence, c’est comme si nous aussi nous étions monté dans le train, on se laisse emporter jusqu’au terminus, sans voir le temps passer. Finalement, personne n’est tout blanc ou tout noir dans ce roman, et chacun devient suspect à nos yeux à tour de rôle, jusqu’à ce que les masques tombent. Et ça devient limite une obsession : savoir ce qui a bien pu se passer.

Je n’en dirai pas plus, car pour ma part, ça a vraiment été une belle découverte, pleine de surprises, de rebondissements, et je n’ai pas envie de spoiler. J’ai passé un moment excellent, ce roman est tout simplement génial ! Psychologique, on se laisse manipuler au fil des pages, jusqu’à se rendre compte de l’importance des mensonges et de toutes ces semi-vérités. Et croyez-moi, quand on apprend la vérité, c’est vraiment pas beau à voir !

Apparemment Steven Spielberg a déjà acheté les droits d’adaptation, et c’est vrai que je serai très curieuse de voir ce que ça peut donner en film 🙂

Publicités

8 réflexions sur “La fille du train – Paula Hawkins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s