Dernier refuge – Patricia MacDonald

51ngUt2cv5L._SX305_BO1,204,203,200_

Éditeur : Le Livre de Poche

Année de parution : 2002

Genre : Thriller

Titre original : Safe Haven

Traducteur : Françoise Cartano

Résumé : Dena aime Brian. Lorsqu’elle tombe enceinte, elle croit qu’ils pourront être heureux.
Mais Brian change. Il se met à boire, se montre brutal et jaloux.
Lorsqu’un soir il la frappe violemment, Dena comprend qu’il lui faut partir. Ron et Jennifer, un couple ami, sont tout disposés à l’accueillir. Elle sait qu’elle peut aussi compter sur Peter, un collègue de travail. Mais Brian semble résolu à tout pour ne pas la laisser partir.
Au fil des pages, lentement mais sûrement, l’angoisse s’appesantit sur des êtres de chair, avec leurs faiblesses et leurs secrets, jusqu’à un dénouement d’une exceptionnelle intensité tragique.

Avis : En règle général, j’aime beaucoup ce que fait Patricia MacDonald, je suis contente d’être tombée sur ce petit thriller que je n’avais pas encore lu 🙂

Quand débute ce roman, Dena a quitté ce qu’elle avait pour venir vivre avec Brian, son petit ami de qui elle est enceinte. Mais Brian est distant, jaloux, parano, et malheureusement semble peu concerné par sa grossesse. Un soir, c’est la goutte de trop quand il lève la main sur elle. Dena appelle la police et se réfugie chez une vieille amie qu’elle vient de retrouver, Jennifer. Mais quelques jours plus tard, un nouveau drame se produit, qui bouleverse leur vie à tous.

Encore une fois, il ne faut pas se fier aux apparences : rares sont les personnes qui seraient telles qu’on les voit. On pense vite savoir qui est derrière tout ça, puis de nouveaux éléments s’ajoutent alors que de nouveaux doutes se font jour. On fini quand même par avoir de grooos doutes sur une personne, à mesure que la tension monte, à la limite du soutenable. Et puis .. tout retombe. J’ai été très déçue par la fin : autant j’ai trouvé le thriller génial, haletant, les fausses directions, les nouveaux éléments, etc, autant j’ai été surprise à la fin de ne pas avoir d’explications. On ne sait pas comment ni pourquoi le premier meurtre a eu lieu et ça m’a assez surprise que ça se termine comme ça. Bon, après c’était peut-être dans les premiers romans qu’elle écrivait, depuis j’ai pas l’impression d’avoir été déçue par une autre fin !

En tout cas, que ce soit lui ou un autre, n’hésitez pas à lire du Patricia Macdonald : suspens, rebondissements, et de terribles surprises sont généralement au rendez-vous !

Publicités

6 réflexions sur “Dernier refuge – Patricia MacDonald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s