U4. Yannis – Florence Hinckel

florencehinckelu4yannislivres

Éditeur : Nathan / Syros

Année de parution : 2015

Genre : Jeunesse

Résumé :  « Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger… Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris …

Avis : J’avais tellement, tellement hâte de commencer ces romans ! J’ai choisi de commencer par Yannis, parce que j’aime beaucoup ce que fait Florence Hinckel. Et je suis très contente de mon choix, d’autant plus que j’ai beaucoup aimé le personnage de Yannis.

Depuis 10 jours, le virus U4 fait rage et a déjà décimé plus de 90% de la population. Seuls des adolescents entre 15 et 18 ans ont été épargnés. Yannis a ainsi vu partir ses parents, sa petite sœur. Tout ce qui lui reste c’est Happy, son chien, et Adrial, le personne qu’il incarnait dans WOT, un jeu en ligne dans lequel il pouvait être qui il voulait. Mais quand il voit un message laissé par Kronos sur ce même jeu, donnant rendez-vous aux Experts la nuit de Noël, à Paris, Yannis sent que c’est ce qu’il doit faire. Dès lors, c’est sa survie qu’il doit organiser, car tous les ados qu’il croise ne sont pas forcément animés des meilleures attentions. Et surtout, les choses se compliquent vite quand l’armée s’en mêle …

J’ai beaucoup aimé le personnage de Yannis, sa volonté de rester libre, de pouvoir choisir, garder son libre-arbitre. Son désir de faire ce qui est juste. Dans ce roman, on croise donc les trois autres personnages de ce phénomène littéraire. On côtoie plus Stéphane que Kori ou Jules, ce qui fait que je n’ai pas forcément eu l’impression de connaître ou de comprendre les motivations de ces deux derniers, contrairement à Stéphane. Et pour le moment, je n’ai pas spécialement accroché. J’ai de lui préféré le caractère plus doux peut-être, de Yannis. Même si leurs situations ne sont comparables, puisque Yannis n’a plus personne, lui. En tout cas je suis contente d’avoir commencé par l’histoire de Florance Hinckel plutôt que par celle de Vincent Villeminot, au moins j’ai l’impression d’avoir suivi Yannis du début, puisque dans un sens c’est lui qui est venu au devant de Stéphane.

Pendant une bonne partie de la lecture on est sous tension, on a envie de savoir comment les choses vont tourner, s’il se fera prendre, les décisions qu’il va prendre. Le rythme est haletant, l’ambiance pesante, on le suit dans son périple à travers la France sans savoir, nous non plus, dans quoi on va tomber (d’ailleurs, même si ici il s’agit d’un virus et non de zombies, j’avais parfois l’impression d’être dans Walking Dead 😛 ) . Et puis Florence Hinckel écrit toujours aussi bien, décrit toujours aussi bien toutes les émotions que peuvent ressentir ses personnages.

La fin m’a beaucoup surprise, de par le choix du jeune homme et des autres, de par les questions qui restent en suspens. Je n’imaginais pas que ça se finissait comme ça, même si d’un autre côté c’est pas plus mal. Je pense lire les trois autres romans, mais je ne sais pas encore quel sera le prochain, sûrement Stéphane, même si je me doute que certains passages me donneront l’impression de déjà vu.

En tout cas ce roman est une réussite. J’ai passé un très bon moment. Je l’ai littéralement dévoré tant j’étais pris dans l’histoire, tant j’avais envie d’en savoir plus, de voir comment Yannis allait avancer, évoluer, lui qui se cherche et va finalement se trouver. Sa façon de gérer les choses, de nous faire réfléchir : j’ai beaucoup aimé ce que Florence Hinckel a fait de son personnage, les questions que cela amène, les réflexions que les siennes engendre, que cela soit sur nous, la politique, nos comportements. En bref, n’hésitez pas à vous plonger dans U4 🙂

Publicités

10 réflexions sur “U4. Yannis – Florence Hinckel

  1. Depuis que j’ai entendu parler de cette série, je n’ai qu’une envie la lire! Yannis est le roman qui m’a le plus tapé dans l’oeil de part son résumé. J’aime bien l’idée des auteurs en tout cas même si je n’en connais aucun. L’univers me fais un peu penser à celui de la série « Ennemis ». Je pense que je me plongerais dans ces romans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s