Le voleur de silhouettes – Laurent Nicolas

sil

Éditeur : Editions Lilo

Année de parution : 2014

Genre : Nouvelles

Résumé : Voici 4 cours récits dont l’action se déroule aux Etats Unis. Nous y suivons un personnage qui traverse des évènements étonnants sans jamais perdre son humour.

Il rencontre un cadavre dans un bar de Key West,  des giraffes aux Texas, des aligators en Louisiane et l’amour à Savannah.  Entre nouveau polar et autobiographie ce road movie se voulait un bloc note de voyage et carnet d’artiste ; il est devenu un livre rare, à lire comme on regarderait un film

Avis : Dans ce recueil de nouvelles, l’auteur nous présente quatre courts récits, nous faisant voyager avec ses personnages à travers les Etats-Unis. Un recueil qu’on voudrait presque ne pas voir se refermer.

Moi qui ne lit que peu de nouvelles, je me suis laissée prêter au jeu et je suis plutôt contente de ma lecture. Déjà, chaque nouveau récit débute par une citation, idée que j’aime beaucoup. Ensuite, j’ai bien aimé l’écriture de l’auteur (malgré quelques fautes), et sa façon de construire son récit, de nous tenir en haleine, de nous emmener dans les pas de son narrateur d’un bout à l’autre du récit, pour nous relâcher brutalement à la fin. J’ai beaucoup aimé la première nouvelle, « Martini Gin » – même si je ne m’attendais pas à ce qu’elle se termine ainsi, mais ma préférée est probablement la deuxième, « Il neige sur Savannah ».

Dans cette nouvelle, deux personnages qui n’auraient jamais dû se croiser vont cheminer ensemble, apprendre à se connaître, s’apprivoiser, se dévoiler … Mais pas totalement. J’ai trouvé que c’était l’histoire la plus aboutie, dans le sens où l’on peut y voir une vraie fin – bien choisie – contrairement au récit précédent qui m’a un peu frustrée. Durant un instant, on a l’impression nous aussi d’être parti avec eux, avec ces deux êtres, ces deux voyageurs qui fuient une vie qui ne leur correspond pas/plus. Même si j’avais assez vite deviné ce qu’il en était, j’ai quand même vraiment apprécié ce récit et la plume de l’auteur, le dépaysement qu’il nous procure.

Je ne vais pas vous résumer toutes les nouvelles, je pense que vous aurez d’autant plus de plaisir à les découvrir par vous-mêmes, tout comme moi qui ne savait pas du tout dans quoi je m’engageais à chaque fois. Mais en tout cas, je vous conseille ce recueil. Parce qu’à travers toute cette galerie de personnages qu’on croise, qui se croisent, ces silhouettes parfois sans nom, nous aussi nous pourrions nous trouver dans cette foule d’anonymes. Et aussi et surtout, parce que l’écriture de Laurent Nicolas est un régal, qu’on rit et sourit beaucoup.

Au final, ce sont des récits originaux, prenant, vivants. On voyage, on rit, on réfléchit, on est pris par la plume de l’auteur, qui dévoile ici un véritable talent. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas !

Merci beaucoup aux éditions Lilo pour la confiance et la belle découverte !

Publicités

6 réflexions sur “Le voleur de silhouettes – Laurent Nicolas

  1. Je lis peu de recueil de nouvelles egalement. Pourtant, j’ai rarement été déçue par ceux que j’ai lues.Je verrai si l’occasion se présente. Merci pour ton avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s