Tiré à quatre épingles – Pascal Marmet

tiré

Éditeur : Michalon

Date de parution : 21 mai 2015

Genre : Polar

Résumé : Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l’air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l’a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l’intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l’entraîne dans un cambriolage. L’appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d’antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains.

Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s’est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s’enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l’enquête, s’enfonce alors dans l’étrange passé de cette victime, épouse d’un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant.

Un polar haletant sur fond de sorcellerie qui nous dévoile – les coulisses de la gare de Lyon et nous ouvre les portes du célèbre 36 quai des Orfèvres.

Avis :  Laurent, jeune homme à l’allure excentrique, erre dans la gare de Lyon, après avoir été mis à la porte par sa mère. Un peu par hasard, il rencontre Samy, expert de la cambriole qui profite de sa naïveté pour l’embarquer sur un nouveau coup avec lui. Jouant au hasard, leurs pas les mèneront tout droit à l’escalier au pied duquel gît une femme, en vie mais blessée. Quand ils partent, elle l’est toujours. Seulement, quelques heures plus tard le commandant Chanel se trouve chargé d’une nouvelle enquête : la femme a été retrouvée morte, cette même femme dont le mari a été retrouvé assassiné peu de temps auparavant. Les deux meurtres sont-ils liés ? Qui avait intérêt à les voir disparaître ? D’autant plus que très vite d’autres éléments viennent se greffer, complexifiant davantage l’affaire.

A la suite du commandant Chanel, nous aussi nous tentons de collecter les indices. Si l’on est plus dans la résolution d’énigmes que dans l’action, cela n’est en rien gênant : le rythme est prenant, l’intrigue captivante, tant on veut savoir ce qui s’est passé et le lien entre tous les éléments. Petit plus, j’ai beaucoup apprécié les parties touchant à l’art africain, le côté sorcellerie, même si pour le coup j’aurais bien aimé que cela soit davantage développé.

J’ai apprécié Laurent, ce jeune Peter Pan des temps modernes, le commandant Chanel ainsi que Salomé, une jeune fille qu’il recueille chez lui quelque temps. J’aurai presque aimé qu’il y ait plus de chapitres, afin de mieux connaître l’ensemble des personnages, par exemple Lucie et Laurie, prometteuses mais pas assez présentes à mon goût.  Par ailleurs, le style de l’auteur est fluide et plutôt agréable également, ce qui est appréciable.

En bref, une lecture bien sympathique qui se lit très vite et qui, si elle ne renouvelle pas le genre, vous fera assurément passer un bon moment !

Merci beaucoup à l’auteur, Pascal Marmet, pour la confiance et la découverte !  

Publicités

6 réflexions sur “Tiré à quatre épingles – Pascal Marmet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s