Ce crime – Catherine Leblanc

ce crime.gif

Éditeur : Balivernes Editions

Date de parution : 10 novembre 2010

Genre : Jeunesse

 

Résumé : Un visage, un adolescent sur une photo de classe de seconde. Il est mort, tué à la suite d’une blague qui a mal tourné. Quelques années après, une élève part à la rencontre de quelques-uns de ses anciens camarades. Le lecteur découvre peu à peu l’enchaînement des événements, et comment cela a influé sur la vie de chacun. Tous en gardent une blessure. Certains ont pu s’en relever, d’autres non.

La profonde humanité qui se dégage de ce texte ne pourra laisser personne insensible. On se rend compte lors de la lecture de ce roman à la forme originale, que cela peut arriver n’importe où à n’importe qui. La frontière entre un drame qui vous marque à jamais et celui que l’on aurait pu éviter est extrêmement mince. Un texte qui permet d’aborder les différents points de vue des protagonistes et d’échanger sur un thème difficile : celui de la violence en milieu scolaire.

 

Avis : La couverture et le résumé laissent peu de place au suspens : il y a dix ans, un adolescent a été tué. Agnès, devenue journaliste, ne peut oublier ce qui s’est passé. Pages après pages sont retranscrits les souvenirs de ceux qui ont côtoyé Jonas. Il y a ceux qui l’ont rejeté. Ceux qui ont su l’apprécier. Ceux qui savaient à peine qui il était au moment de sa mort. Ceux qui se moquaient de lui, qui sont à l’origine de la mauvaise blague lui ayant coûté la vie. Ceux qui regrettent, ceux qui ne comprennent toujours pas, aujourd’hui encore, dix ans plus tard. Car comme il est dit dans le roman, il y a eu un avant Jonas, il y a eu un après.

A travers les différents témoignages on arrive un peu à reconstituer ce qui s’est passé, les rôles de chacun. Le roman est très court (même pas 60 pages), mais suffisant pour arriver à cerner les différents personnages, pour les apprécier ou non. D’un certain côté, cette histoire est tristement banale : un ado qui joue aux fortes têtes, n’hésitant pas à se moquer, agresser les autres sans véritables raisons, sans se soucier du mal qu’il peut faire. Une bande d’amis qui se croient plus forts et se moquent des plus faibles, de ceux qui sont différents, plus timides. Jusqu’au jour où une mauvaise blague tourne au drame.

J’ai beaucoup aimé la forme de ce roman, ces différents petits témoignages sur cet instant où la vie bascule, ces phrases à la fois sobres, simples mais si fortes. Permettant de ressentir la détresse, la souffrance de ces ados devenus adultes. De ceux qui ne comprennent pas comment un tel drame a pu se produire. Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce roman, si fort et si touchant, un roman choc qui mettra en garde contre le harcèlement scolaire, la discrimination sous toutes ses formes. Un roman essentiel.

 

Merci beaucoup aux éditions Balivernes pour la confiance et la belle découverte !

Publicités

2 réflexions sur “Ce crime – Catherine Leblanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s