Dylan Dubois – Martine Pouchain

9782848658216FS

Éditeur : Sarbacane

Collection : Exprim’

Parution : 4 novembre  2015

Genre : Roman jeunesse

 

Résumé : Après un an en foyer, Dylan, un garçon de 16 ans tendre et solitaire, rentre chez lui… où une surprise l’attend : son père a remplacé sa mère, partie trois ans plus tôt.

A priori, Dylan n’a rien contre Cynthia, sa séduisante belle-mère. Sauf quand elle met son chien Rusty dehors « parce qu’elle ne supporte pas son odeur ». Et puis, Dylan ne comprend pas pourquoi son père mute caniche dès qu’elle le siffle…

Mais le pire, c’est quand il comprend. Cynthia n’est pas juste une belle-mère désagréable : c’est une machine à démolir les gens. Dylan n’a plus qu’une issue : se tirer avec Rusty, direction la forêt !

 

Avis : Ça faisait un petit moment que ce roman me faisait de l’œil, dans ma pile de livres à lire, et enfin, je m’y suis mise. Que dire ! j’ai trouvé ce roman et le personnage principal surprenants et attachants à la fois.

Au début du roman, Dylan retourne chez son père après un an passé en foyer. Depuis le départ de sa femme Mona, ce dernier avait un peu tout laissé tomber pour s’adonner à sa nouvelle passion : l’alcool. Mais là, il a retrouvé le sourire, l’envie de vivre, d’aimer, dans les bras de Cynthia, une femme qui commence tout de suite à faire mauvaise impression à Dylan, puisqu’elle refuse que son chien Rusty mettre une patte dans la maison, préférant l’attacher dans le jardin. Et très vite, le jeune homme comprend que la vie sera loin d’être un long fleuve tranquille. Entre les disputes incessantes entre les deux adultes, les manipulations de sa « presque-belle-mère », l’émoi sexuel qu’elle provoque chez lui et avec lequel elle semble jouer, l’attachement de Dylan pour le petit Pedro, son amitié apaisante pour Tobie, il y a de quoi devenir fou et se perdre. Jusqu’au jour où c’est la goutte de trop, et que Dylan décide de fuir, fuir ce climat, cette femme toxique, ce père aveugle, cette ambiance pesante. Lui qui a toujours rêvé de vivre dans les bois, le voilà lancé dans la plus grande aventure de sa vie, qui le mènera à se connaître lui-même !

 » Huit jours que je marche – neuf ? – si loin de mon univers habituel que sa réalité même paraît discutable. Je ne sais plus qui a dit que marcher est une forme de prière, mais une chose est sûre : ça aide à mieux se connaître. Et se connaître donne des forces. » (page 212)

Je pensais que le roman démarrerait sur les chapeaux de roue, au final on a une longue mise en place, le quotidien de tous ces personnages, et ce n’est pas plus mal. On découvre les relations entre Dylan et Tobie, Dylan et son père, Dylan et Cynthia, Dylan et Pedro. On assiste, un peu mal à l’aise à ses premiers émois, à son intimité. A cette urgence de liberté, de grands espaces. Et puis voilà, un jour on y est, il prend son chien et le voilà lancé sur les routes, à pieds, prêt à affronté les espaces infinis qui s’offrent à lui. Très vite, il prend la route de Vierzon, décidé à rencontrer sa mère. Sur la route, il va faire tout un tas de rencontres, plus surprenantes les unes que les autres, plus intéressantes les unes que les autres – surtout pour lui, qui arrive à se (re)trouver. Il grandit, comprend pas mal de choses. Avec en prime la réalisation de son rêve : vivre dans la forêt, ne plus avoir besoin de la société .. du moins pour un temps.

J’ai beaucoup aimé les personnages de ce roman, aussi attachants qu’intéressants. J’ai préféré la seconde partie de ce roman initiatique, mais l’ensemble est top. Et puis, l’écriture de Martine Pouchain a été une véritable découverte pour moi ! Subtile, intelligente, et tellement poétique ! En bref, une très belle lecture sur les rapports humains, mais pas que !

 

Merci beaucoup aux éditions Sarbacane pour la confiance et la découverte !

Publicités

12 réflexions sur “Dylan Dubois – Martine Pouchain

  1. Pingback: La pyramide des besoins humains – Caroline Solé | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s