La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains – Catherynne M. Valente

CouvRVB_LaFilleQuiNaviguaAutourDeFeerie.jpg

Éditeur : Balivernes Editions

Parution : 13 novembre 2015

Genre : Jeunesse, fantasy

Traducteur : Laurent Philibert-Caillat

Titre original : The girl who circumnavigated Fairyland in a ship of her own making

Illustratrice : Ana Juan

Résumé : Septembre a douze ans et aspire à l’aventure. Quand le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises l’invitent en Féérie, bien sûr, elle accepte. Elle découvrira qu’elle seule peut libérer Féérie de la main de fer de la Marquise. En compagnie d’un Vouivriothèque, elle perdra son cœur, ses chaussures, son ombre et son chemin, mais trouvera le courage, une Cuiller et bien plus encore…

 

Avis : Que dire de ce roman ! Tout d’abord, je trouve la couverture vraiment très belle, et bien à l’image du roman. Les illustrations, dès la couverture, et à l’intérieur du roman, sont aussi particulières que magnifiques, et nous plongent dans un univers complètement différent.

Mais revenons à l’histoire ! Septembre est une jeune fille de douze ans, en manque d’aventure. Son père est parti à la guerre, tandis que sa mère part à l’usine chaque matin. Aussi, quand le Vent Vert vient la chercher, elle n’hésite pas une seconde, et tant pis si elle oublie une chaussure. La voilà embarquée pour Féérie, étrange contrée qui n’a rien à voir avec là d’où elle vient. Au hasard de ses rencontres, elle se fera de nouveaux amis, et surtout se verra chargée d’une mission de la plus haute importance … et loin d’être de tout répit !

Ce que j’ai préféré dans ce roman, outre l’écriture de l’auteure, c’est qu’elle arrive à créer un univers tellement particulier, tellement bien maîtrisé, qu’on se retrouve totalement immergé dans l’histoire et que c’est bien dur d’en sortir. Entre les Vouivres, les Dryades, les sorciers, la Marquise, et bien d’autres, tous ces êtres que l’on croise au fil des chapitres, c’était bien dur de revenir au monde réel ! De situations loufoques, de personnages improbables, on ne se lasse pas une seconde. Bien loin de clichés, l’histoire est complètement originale. Et puis, comment ne pas s’attacher à la petite Septembre et tous ces nouveaux amis qu’elle se fait ? On la voit grandir au fil de son aventure, à mesure qu’elle réalise – parfois dans la douleur – que tout n’est pas si rose en Féérie ; comprendre qu’il faut parfois se perdre pour pouvoir se trouver, en même temps que trouver des valeurs telles que l’amitié, le courage, la ténacité.

Ce roman est extrêmement riche, ce qui ne fait que démontrer le talent de Catherynne M. Valente. Dans la veine d’Alice au pays des merveilles, on retrouve également de nombreuses autres références, littéraires, mythologiques (Septembre rappelant Perséphone), philosophiques ou scientifiques.

En bref, un très beau (et bon) roman d’apprentissage, où aventures, émotions, réflexions se mêlent pour former un très bel ensemble !

 

Merci beaucoup aux éditions Balivernes pour la confiance et la très belle découverte !

 

 

Publicités

9 réflexions sur “La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains – Catherynne M. Valente

  1. Je ne connaissais pas du tout mais le titre m’a attirée alors je suis venue voir ta chronique. Ta chronique qui m’a fortement emballée, c’est ma wishlist qui va être contente 😉
    Merci pour la découverte.
    Bisouxxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s