Les amants papillons -Benjamin Lacombe

amants-papillons-1

Éditeur : Seuil Jeunesse

Collection : Seuil’issime

Parution : 8 janvier 2015

Genre : Album Jeunesse

 

Résumé : Le jour de ses quatorze ans, Naoko apprend qu’elle doit se rendre à Kyoto pour parfaire son éducation et devenir une jeune fille convenable. Avec l’aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se déguise en homme et parvient à entrer à l’université où elle fait la connaissance de Kamo, un jeune étudiant…

 

Avis : Le jour de ses quatorze ans, son père annonce à Naoko qu’elle doit partir pour Kyoto, afin de parfaire son éducation. La jeune fille ne veut pas y aller ; elle n’a jamais rien connu d’autre que son petit village, et c’est ici, dans cette maison, que sont tous les souvenirs qui lui restent de sa mère. Alors, c’est le cœur lourd qu’elle s’apprête à partir. Car l’éducation d’une jeune fille ne dure pas moins de cinq années, le temps de savoir tout ce qu’il est nécessaire de savoir pour se conduire convenablement en société.

Mais Naoko parvient à convaincre sa servante Suzuki, de la laisser une fois arrivées en ville. Elle a décidé qu’elle se déguiserait en homme, pour suivre des cours à l’université. C’est là qu’elle rencontre Kamo, de deux ans son aîné. Très vite, ils deviennent amis, passent leur temps libre ensemble à échanger, discuter, s’apprécier – ce qui perturbe le jeune homme, convaincu que Naoko est un garçon comme lui. Mais les choses prennent un autre tournant quand la jeune fille doit rentrer chez elle, et apprend que son père l’a promise à un notable de la ville voisine. Mais tout peut-il s’arrêter là ?

Cette histoire est une magnifique histoire d’amour. Mais la beauté de l’histoire est renforcée par celle des illustrations. Encore une fois, je suis totalement sous le charme du travail de Benjamin Lacombe. L’histoire a beau se lire vite, j’ai pris tout mon temps pour me délecter de certains passages, mais aussi des dessins, qui parfois s’étalent sur une double page. Cette histoire m’a fait penser à Roméo et Juliette, avec une touche de magie en plus.Une histoire tragique d’amour contrarié, servie par une plume aussi délicate que poétique, qui nous fait voyager dans le temps et l’espace jusqu’à ces deux amants papillons …

 

Merci beaucoup aux éditions du Seuil Jeunesse pour la confiance et la très belle découverte.

Publicités

15 réflexions sur “Les amants papillons -Benjamin Lacombe

  1. J’ai été déçue par cet album, les thèmes étaient très intéressants mais ils auraient pu être un peu plus exploité, bien qu’il s’agisse d’un album jeunesse mais 5 pages en plus pour parler de son travestissement en milieu scolaire pour apprendre la littérature, en savoir un peu plus sur les conditions de la femme, ça aurait été mieux. L’écriture m’a semblé un peu cliché pour faire  » écriture japonaise « , ça sonnait un peu faux, et la métrique du haïku n’était pas respectée ( ha oui je suis tatillonne xD ).
    Les dessins étaient très beaux, et j’ai beaucoup aimé ces double pages, mais comparé à ses illustrations d’Alice j’ai trouvé que ce n’était pas si magnifique..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s