Le copain de la fille du tueur – Vincent Villeminot

9782092565223.jpg

Éditeur : Nathan

Date de parution : 8 septembre 2016

Genre : Jeunesse

Résumé : Charles vient d’intégrer un internet pour « gosses de riches », perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps… Jusqu’à l’arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire… et fille d’un célèbre trafiquant de drogue.

Une histoire d’amour de Vincent Villeminot, à fleur de peau et les nerfs à vif.

 

Avis : Pour être tout à fait franche, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre quand j’ai découvert ce roman : je n’avais pas lu le résumé – j’étais surtout (encore une fois) curieuse de lire ce qu’avait à nous proposer Vincent Villeminot. D’ailleurs, si vous voulez lire mes chroniques de mes autres livres lus de cet auteur, n’hésitez pas à cliquer ici !

L’histoire nous est racontée du point de vue de Charles, jeune homme relativement sérieux jusqu’à l’arrivée de Touk-E qui devient rapidement son meilleur ami – après avoir mis le feu à sa chambre lors de sa première soirée à la résidence du lycée. Très vite inséparables, les deux compères ne manquent pas d’idées pour amuser la galerie et se faire remarquer. Puis un jour, Selma arrive dans leur classe et Charles découvre ce que cela signifie de tomber amoureux. Jeune fille blonde, mystérieuse, envoûtante, d’origine hispanique. Mais Selma n’est pas n’importe qui. Fille d’un dangereux trafiquant de drogue, elle porte en elle un lourd secret qui pourrait bien faire des dégâts !

Comme dit plus haut, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Mes seules informations étaient ce que pouvait laisser suggérer le titre – j’étais donc déjà surprise que l’histoire commence dans un lycée suisse pour « gosses de riches ». Avec le recul, de toute façon, je me dis que même en ayant lu le résumé j’aurais été loin de m’attendre à ce que j’ai lu : le roman est beaucoup plus riche que ce que laisse présager la 4ème de couverture.

J’ai eu un peu peur de ne pas accrocher, mais j’étais curieuse de savoir ce que nous avait concocté Vincent Villeminot. C’est le genre d’auteur qui ne laisse jamais indifférent : soit on aime, soit on déteste, une chose est sûre : peu importe le genre auquel il s’attelle, son univers est toujours unique. Le moins que l’on puisse dire ici, c’est qu’il aime les rebondissements et nous faire passer par toutes sortes d’émotions : on rit, on tremble, on soupire, on a les larmes aux yeux. J’avais un peu vu venir certains éléments des dernières pages, ce que j’ai trouvé dommage, mais cela n’a pas gâché mon plaisir de lecture pour autant.

Si déjà j’ai trouvé l’histoire en elle-même plutôt originale, l’écriture de l’auteur est, comme toujours, unique, et pour moi fait toute la force du récit. Tantôt mordante, tantôt poétique, on a de très beaux passages sur la relation entre ces deux êtres qui tombent amoureux. L’écriture de l’auteur est comme toujours riche, pleine de poésie, de références/clins d’œil plus ou moins caché(e)s (Emma, l’amour perdu de Gustave, leur fils Charles). J’ai beaucoup aimé Charles, ce jeune homme orphelin de mère très jeune, fils d’un célèbre poète suisse, très attachant, d’une grande richesse intérieure. J’ai aimé son histoire avec Selma, sa vision des choses, même si j’ai moins accroché avec la jeune fille. Touk-E est également très intéressant à découvrir, j’ai aimé sa relation avec Charles. J’aurais toutefois aimé que ces trois personnages soient davantage développés : si ce qu’on en voit est intéressant, on reste parfois trop en surface.

Entre romance et thriller, ce roman devrait vous faire passer un bon moment ! On ne voit pas le temps passer, on ne sait pas forcément à quoi s’attendre, et le final est assez explosif ! Rendez-vous le 8 septembre en librairie pour découvrir ce nouveau roman de Vincent Villeminot !

Merci aux éditions Nathan pour  confiance et la découverte !

Publicités

9 réflexions sur “Le copain de la fille du tueur – Vincent Villeminot

  1. On ne doit pas avoir lu le même roman. Je l’ai trouvé sans aucun intérêt. Trop rocambolesque, trop irréaliste (la scène de torture, euh…)
    De plus, le titre est moche.
    Je suis déçue de l’auteur que j’apprécie au demeurant.

    • Comme quoi, on peut avoir deux avis complètement opposés sur un roman 🙂 moi c’est plutôt l’inverse, j’ai un peu de mal d’habitude avec cet auteur, peut-être que cette fois du coup je savais à quoi m’attendre, en tout cas j’ai plutôt apprécié ma lecture et ça me réconcilie avec l’auteur :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s