Cruelles – Cat Clarke

 

9782221134092fs

Éditeur : Robert Laffont

Collection : R

Parution : 6 juin 2013

Genre : Roman jeunesse

Traducteur : Alexandra Maillard

Titre original : Torn

 

 

Résumé : Alice King, 16 ans, part avec sa classe pour un séjour en Ecosse. Elle ne s’attendait pas à des vacances de rêves, mais jamais elle n’aurait pu imaginer la tournure cauchemardesque que vont prendre les événements.

La jeune fille et sa meilleure amie Cass se retrouvent à devoir partager un chalet avec Polly, l’asociale de service, Rae, la gothique bipolaire, et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres à longueur de journée.

Mais Cass compte bien profiter de cette semaine au vert pour donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Avec l’aide de ses camarades de chambrée.

Le vent a tourné pour la reine du lycée. L’heure de la revanche a sonné…

 

Avis : Après avoir découvert Cat Clarke avec « Revanche », j’avais demandé ses anciens titres pour Noël. Depuis un petit moment, ils trônent donc dans ma PAL, et cette semaine j’ai eu envie de sortir « Cruelles », un peu au hasard. Pour découvrir mes autres chroniques, c’est par ici.

Le roman s’ouvre sur une messe commémorative. On sait qu’une jeune fille est morte, laissant derrière elle des parents, amis, professeurs éplorés. Que s’est-il passé ? On fini par le découvrir quelques pages plus loin, de la bouche d’Alice, jeune lycéenne présente lors du drame. Lors de cette mauvaise blague, qui a mal tourné, et provoqué la mort d’une camarade. Une nuit terrible qui l’a marquée à jamais, ainsi que les autres filles présentes ce soir là – ces quatre filles liées désormais par le secret de ce qui s’est réellement passé, puisqu’elles se sont promis de ne jamais rien dire à personne. Mais comment vivre avec cette culpabilité ? D’autant plus quand le fantôme de Tara vient visiter régulièrement Alice. D’autant plus quand cette dernière ne peut s’empêcher de se rapprocher du frère de la victime. Et si Alice ne savait pas tout ? Et si cette horrible nuit ne cessait jamais de les hanter ? Et si la seule issue était la vérité ?

J’ai retrouvé ici ce qui caractérise toujours pour moi les romans de Cat Clarke : un roman choc, un sujet difficile à aborder. Que ça plaise ou non, ça ne peut laisser insensible.

Et je dois dire qu’ici encore, je me suis laissée prendre au piège. Quand Alice nous raconte ce séjour en Écosse, le comportement exécrable, méprisant de Tara, on ne peut s’empêcher de détester cette fille – d’autant plus, je pense, qu’on a tous dû connaître ce genre de fille au lycée. Et puis vient l’accident. On vit le moment comme si une bombe à retardement était sur le point d’exploser : on sait depuis le début qu’elle est morte, alors chaque acte, chaque décision ne peut que mener à ce funeste dénouement. Si l’on sait que rien ne pourra plus changer, on ne peut s’empêcher de le redouter.

Cat Clarke arrive à nous faire ressentir le désespoir, le désarroi de ses personnages face à ce qui vient de se produire. Mais également la culpabilité par la suite, d’Alice notamment : comment sourire, comment ne serait-ce qu’envisager être heureuse, comment envisager de sortir avec le frère de la (de sa) victime ? Mais comment dire la vérité, en sachant le raz-de-marée que cela ne manquera pas de causer ?

Je me demande si j’aurais éprouvé la même chose si l’on avait suivi les pensées d’un autre personnage : au final, Alice n’est pas la « plus coupable ». Dès le début, elle sait que c’est une mauvaise idée, elle ne voulait pas participer. Et puis, elle n’était pas là au moment fatal. Alors oui, forcément, j’ai eu de la compassion pour elle, je me suis attachée à elle. J’ai cherché avec elle un moyen de s’en sortir, je voulais qu’elle soit heureuse, qu’elle trouve une solution pour que les choses s’arrangent … d’une façon ou d’une autre. Mais la vérité, c’est qu’il n’y a peut-être qu’une seule chose à faire, dans ces cas-là, pour espérer trouver la paix, aussi difficile cela puisse-t-il être.

Quand on grandi, il y a certaines erreurs de jeunesse que les parents ne peuvent plus effacer d’un simple câlin. Et pourtant, c’est encore si facile d’en commettre. C’est aussi pour ça que j’ai autant aimé ce roman  bouleversant : cette histoire pourrait très bien être vraie. L’écriture de Cat Clarke est toujours aussi fluide, juste.

Popularité, harcèlement scolaire, vengeance, drame, culpabilité, mensonges, ce roman m’a pris aux tripes. Impossible pour moi de lâcher le roman, avant de savoir ce qui s’était passé, et ce qu’Alice allait décidé. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé la relation entre cette dernière et son père, devenu veuf trop tôt et pour qui sa fille est tout son monde.

En bref, un roman bouleversant, stressant, mais qui fait aussi réfléchir. N’hésitez pas à le découvrir !

Publicités

14 réflexions sur “Cruelles – Cat Clarke

  1. J’hésite souvent à l’emprunter celui-là. Ton avis donne envie (j’hésitais à cause de la couv, elle est très jolie mais je sais pas… ça me donne l’impression d’un côté « superficiel » ce qui n’a pas l’air d’être le cas au vu de ta chronique)

    • Le mieux c’est de te faire ton avis je pense, après ça reste de Young Adult, donc ça aurait sûrement été autrement (peut-être plus creusé ?) si ça avait été un autre type de littérature (« adulte », ou policier). Du coup au final, tout dépend un peu des attentes que tu as ^^ Et puis je sais que souvent Cat Clarke divise les gens, autant certains adorent à chaque fois, que d’autres trouvent toujours qu’il manque un truc, donc après c’est vraiment subjectif ^^ Mais du coup si jamais tu le lis je serais curieuse d’avoir ton avis 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s