Profil bas – Liz Nugent

profil

Éditeur : Denoël

Collection : Suspense

Parution : 2 février 2017

Genre : Thriller

Traducteur : Pierre Ménard

Titre original : Lying in wait

Résumé : Lydia vit dans une superbe demeure dublinoise avec son mari, le très respectable juge Fitzsimons, et leur fils adolescent. Ils forment une famille unie et heureuse. Il manque juste un petit quelque chose pour que le bonheur de Lydia soit total… et ce petit quelque chose, elle est prête à tout pour l’obtenir. Même à tuer ?

 

Avis : Je n’avais jamais lu de livres de cette auteure, que je connaissais juste de nom : j’étais donc très curieuse de découvrir celui-ci, d’autant que le résumé m’intriguait un peu.

Tout commence en 1980, quand Andrew et Lydia commettent l’irréparable : ils tuent une jeune fille qui aurait tenté de les escroquer. Paniqués, ils enterrent le corps dans leur propre jardin. Alors que les flics s’intéressent de près à Andrew, leur fils, Lawrence, surprend quelques conversations, découvre quelques mensonges, et très vite, il arrive à la conclusion que son père est l’assassin. Quand celui-ci meurt subitement, sa mère ne le détrompe pas, et tous deux poursuivent leur vie tant bien que mal. Mais une telle histoire ne peut décidément pas leur laisser de répit, et quand 5 ans plus tard Lawrence croise le père de la victime, il essaie d’une certaine façon de racheter le mal que sa famille lui a fait. Mais c’est l’arrivée d’une nouvelle petite amie dans sa vie qui va tout bouleverser …

J’ai adoré ce roman ! J’ai beaucoup aimé l’alternance de point de vue : Lawrence, Lydia, Karen (la soeur de la victime), qui permet de toucher finalement les trois personnages principaux de ce roman. Le roman se partage sur trois époques : 1980 (l’année du meurtre), 1985 (quand Lawrence, devenu adulte n’est plus uniquement spectateur, mais aussi acteur de sa vie) et 2016 (qui fonctionne un peu comme un épilogue pour le coup). Si au début (tout début, hein !) j’avais un peu de compassion pour Lydia (on ne sait pas ce qui a conduit au meurtre, j’imaginais la femme trompée, sa dignité bafouée), elle s’est bien vite envolée ! Lydia est une femme, une mère toxique : elle ne quitte quasiment jamais sa maison, et n’est quasiment jamais seule. Une fois son mari décédé, elle refuse l’idée que son fils puisse un jour la quitter. Clairement, elle n’a rien d’une victime. J’ai, à l’inverse, beaucoup aimé Lawrence, embarqué dans cette histoire bien malgré lui, et Karen, déterminée à retrouver sa sœur coûte que coûte – même si le choix qu’elle fait à la fin m’a un peu déçue.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Liz Nugent que je découvrais. Elle arrive facilement à nous plonger dans son roman. L’alternance des chapitres donnent un rythme au récit, et j’ai finalement mis peu de temps à tout lire. Si je savais déjà qu’une fois le roman fini mon avis serait positif, c’est en lisant la fin que j’ai été complètement emportée, retournée. Quelle machiavélisme, quelle fin !  Je ne l’ai absolument pas vue venir et j’ai aimé ça. Un roman, une fin que je ne risque pas d’oublier de si tôt !

En bref, coup de cœur pour ce roman ! Si vous voulez être surpris, lisez-le ! Indéniablement, Liz Nugent a un talent pour les histoires sombres qui révèlent la noirceur de l’âme humaine !

 

Merci aux éditions Denoël pour la confiance et la découverte !

 

libr

Pour découvrir à votre tour Profil bas, n’hésitez pas à cliquer ici !

12 réflexions sur “Profil bas – Liz Nugent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s