Le Rouge et le Noir

le-rouge-et-le-noir.jpg

 

 Réalisateur : Jean-Daniel Verhaeghe

Acteurs :  Constanze Engelbrecht, Rüdiger Vogler, Maurice Garrel, Bernard Verley, Claude Rich, Carole Bouquet, Kim Rossi Stuart, Judith Godrèche

 Genre : Téléfilm romanesque, adaptation littéraire

Origine : Française

Musique : Philippe Sarde

Dialogue : Danièle Thompson

Éditeur : Koba Films

 Durée : 2 épisodes de 100 min

Sortie (DVD) : 9 mars 2017

 

Résumé : UN SOMMET DU ROMANTISME DU XIXEME SIÈCLE

1830. Recommandé par l’abbé Chélan, Julien Sorel est placé comme précepteur chez le respectable Monsieur de Rénal. Séduisant et intelligent, Julien brûle d’échapper à sa modeste condition. Dès leur première rencontre, Madame de Rénal est troublée, puis irrésistiblement attirée par ce jeune homme cultivé, si différent des aristocrates qu’elle côtoie…

 

Avis : Le rouge et le noir est un roman écrit par Stendhal en 1830. Je l’ai découvert en classe de seconde, et c’est sur ce roman que j’ai eu à faire ma première dissertation (par contre je ne me rappelle plus du sujet, ne m’en demandez pas trop !). Pour tout un tas de raisons, j’avais adoré ce roman qui m’avait passionnée tant par son personnage principal ambitieux (qui m’énervait parfois par certaines décisions) que par certains rebondissements.

Ici, c’est de son adaptation en série dont je vais vous parler, réalisée par Jean-Daniel Verhaeghe en 1997, avec Carole Bouquet dans son unique rôle pour la télévision, ou encore Judith Godrèche.

Julien Sorel – fils de charpentier rêvant d’échapper à sa condition, est recruté sur les recommandations de l’abbé Chelan comme précepteur pour le fils de Monsieur de Rénal, le maire de Verrières. Très vite, il se rapproche de sa femme, Madame de Rénal, qui se sent troublée auprès du jeune homme, tellement différent des hommes qu’elle côtoie habituellement. Mais comme le souligne à un moment donné de la série, ce que veut Julien, ce n’est pas de l’argent, c’est un nom. Une ambition qui le mènera à faire certains choix …

N’étant pas la plus grande des fans de Carole Bouquet, j’avais un peu peur de découvrir son interprétation de Madame de Rénal. D’ailleurs, j’avais déjà entendu parler de cette adaptation, mais je n’avais jamais eu l’occasion de la visionner. Finalement, j’ai trouvé qu’elle jouait son rôle à la perfection – son rôle de femme adultère (passionnée), son rôle de mère, son rôle de chrétienne (pleine de remords) – même s’il m’aura manqué un petit quelque chose. L’histoire se déroule en deux temps : une partie à Verrières où Julien commence sa relation avec Madame de Rénal, une partie à Paris quand il cherche à séduire, à être choisi par Mathilde de la Molle (interprétée par Judith Godrèche, que j’ai trouvé un peu moins convaincante) – elle étant noble, lui pauvre, un vrai défi !

Les dialogues, les costumes, tout sonne juste dans l’adaptation de cet amour passionné ; on se retrouve aisément transporté à cette époque. Globalement, j’ai bien apprécié le jeu des acteurs (heureusement, l’acteur jouant Julien n’a pas gardé longtemps cette horrible coupe du début), même si j’ai trouvé les personnages ici moins complexes que le souvenir que m’avait laissé le roman. Bien que connaissant la fin, j’étais plongée dans cette histoire captivante, et je n’ai pas vu le temps passer (j’ai enchaîné les deux DVD sans hésiter !). Si j’ai bien aimé la première partie, sa relation naissance avec Madame de Rénal, j’ai trouvé plus intéressante la seconde, sa relation avec Mathilde de la Molle, plus complexe, où les enjeux sont différents. Et cette fin, dramatique à souhait, n’en parlons pas !

Regarder cette adaptation m’a donné envie de me replonger dans le roman de Stendhal, où je pense le contexte historico-social, le message qu’il a voulu faire passer sont plus visibles.

En bref, avec cette très bonne mini-série, découvrez un classique du genre ! Si vous n’avez jamais lu le roman, il est temps de découvrir cette histoire !

 

Découvrez la bande-annonce de l’époque !

 

Un grand merci à Koba Films pour la confiance et la découverte !

Publicités

12 réflexions sur “Le Rouge et le Noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s