13 reasons why – Jay Asher

9782226399311FS.gif

Éditeur : Albin Michel

Collection : Litt’

Année de parution : 29 Mars 2017

Genre : Jeunesse

Résumé : « J’espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons. »

En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n’a rien à voir dans la mort d’Hannah Baker. D’abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu’il va découvrir va changer sa vie à jamais.

 

Avis : Sortie à l’origine en 2007, je crois que j’avais envie de lire ce roman depuis à peu près 6 ou 7 ans. C’est grâce à la réédition chez Albin Michel ce mois-ci que j’ai enfin pu sauter le pas. Est également sortie l’adaptation en série sur Netflix, que je regarderai peut-être prochainement maintenant que j’ai fini le livre.

Un beau jour, Clay Jensen reçoit une mystérieuse boîte à chaussures, remplies de cassettes. Est-ce une erreur ? Qui peut bien lui avoir envoyé ça ? D’ailleurs, qui de nos jours utilisent encore des cassettes ? Curieux, il commence à écouter. Et reconnaît la voix d’Hannah, une camarade de classe, qui a choisi de se suicider quelques semaines auparavant. Revenue parmi les vivants le temps de 13 faces à écouter, Hannah explique : chaque face sera consacrée à une personne, à une raison qui l’a poussée un peu plus à commettre l’irréparable. Si quelqu’un reçoit ces cassettes, c’est qu’il est sur la liste. Qu’il a eu son rôle à jouer. Dès lors, Clay découvre petit à petit les petits secrets de ses camarades, la peur au ventre de découvrir ce qu’il a bien pu faire à Hannah, Hannah à qui il tenait pourtant, mais dont la réputation l’effrayait quelque peu. Mais quelle était la vérité ? Et qu’est-ce qui a bien pu pousser Hannah à se suicider ?

Ce roman se concentre sur le point de vue de Clay. Ce n’est pas le premier à recevoir les cassettes (le but étant de les envoyer au suivant de la liste), ce n’est pas le dernier. Mais comme vous le verrez, le choix n’est pas anodin. On a une alternance entre les mots d’Hannah et les pensées de Clay, instantanément (parfois même phrases après phrases) suite à ce qu’il entend. J’ai trouvé ça pas mal, plutôt que d’avoir un chapitre l’un, un chapitre l’autre, ou ne pas avoir les pensées de Clay par exemple. J’ai aimé ça, car ça donne un côté plus humain, plus réaliste peut-être à ce roman : les réactions normales d’un adolescent – dont une amie décédée raconte qui elle était vraiment, ses lourds secrets, mais aussi ceux de gens qu’il croise tous les jours – tantôt teintées de colère, tantôt d’incompréhension, de douleur.

Si j’ai donc beaucoup aimé Clay, j’ai détesté pas mal de gens ou situations présents sur la cassette. Mais au-delà de ça, j’avais envie de connaître la vraie Hannah, comprendre pourquoi elle avait été poussée à un tel acte. Je ne m’attendais pas à toutes ces raisons, et je dois dire que d’un certain côté, j’ai été « déçue », dans le sens où … pour certaines,  ça me semblait peut-être « too much ». Malheureusement, beaucoup trop d’ados finissent par commettre un tel acte sans nécessairement passer par tout cela, et peut-être que ça aurait été plus réaliste de ne pas aller jusqu’aux dernières raisons (désolée, je préfère rester un peu vague pour éviter tout risque de spoilers !).

Le message véhiculé par ce roman reste important, peu importe au final qu’on accorde plus d’importance à l’une de ces treize raisons. Je veux dire par là que certains diront peut-être que rien de tout cela ne justifie un tel acte. Et que du coup, dans la « vraie vie », ils passeraient peut-être à côté de signaux, parce que pensant par rapport à eux et non à l’autre, à un mal-être potentiel. D’ailleurs, que savons-nous vraiment les uns des autres ? Ne passons-nous pas notre temps à porter un masque, à choisir l’image que l’on veut renvoyer aux autres ? Et faisons-nous vraiment attention au mal que l’on peut faire, pour une rumeur lancée, une insulte voilée, tout autre acte « pour rire » mais dont on ne mesure pas toujours les conséquences ? A l’heure où l’on parle de plus en plus d’harcèlement scolaire, du mal-être des adolescents, ce livre ne peut qu’être essentiel à découvrir.

Tout comme Clay était porté par ce qu’il découvrait d’Hannah, j’ai eu beaucoup de mal à reposer ce roman. J’avais envie, besoin de comprendre, de découvrir chaque petits bouts d’histoires qui, une fois réunis, allaient nous donner la réponse à cette terrible question : qu’est-ce qui peut bien pousser une adolescente à passer à l’acte ?

Au final, je suis contente d’avoir enfin pu lire ce roman. Un thème lourd, mais essentiel à aborder, traité avec beaucoup de justesse et d’émotions. A découvrir.

 

libr

Pour découvrir ce roman, n’hésitez pas à cliquer ici !

Publicités

16 réflexions sur “13 reasons why – Jay Asher

  1. Je ne lirai pas ce roman. Je ne pourrais pas. J’ai commencé la série et chaque fois j’ai bien du mal à lancer un nouvel épisode. La série est très bien faite. Le sujet est sérieux, dur et particulièrement bien traité. J’espère que ça fera réfléchir un peu tout le monde…

    • Oui c’est vrai que ça peut être dur à regarder/lire :/ Comme toi j’espère que ça fera réfléchir certains.
      Dans ma ville il est demandé en cours pour être étudié, c’est pas mal je trouve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s