Fin de ronde – Stephen King

Fin-de-ronde

 

Éditeur : Albin Michel

Parution : 8 mars 2017

Genre : Polar

Traductrices : Océane Bies & Nadine Gassie

Titre original : End of Watch

 

Résumé : Dans la chambre 217 de l’hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau. Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi…

 

Avis : Après Mr Mercedes et Carnets Noirs, nous retrouvons Hodges et ses amis, mais également ce cher Brady, bien décidé à ce venger.

Tout commence lorsque Martine Stover, victime de Mr Mercedes, et sa mère sont retrouvées mortes (d’ailleurs encore une fois le roman s’ouvre sur cette terrible journée de 2009). A priori, il s’agirait de suicides. Mais étant donné le lien d’une des victimes avec cette vieille affaire, Pete décide d’appeler Hodges. Si les enquêteurs officiels ne semblent pas décidés à voir plus loin, Holly soulève quelques points intéressants à son ami, notamment suite à la découverte d’un Zappit, sorte de game-boy où les jeux sont intégrés.

Comme le soupçonnait Hodges, et comme le laissait présager la fin de Carnets noirs, Brady semble avoir récupérer certaines facultés depuis que Holly l’a mis KO … et notamment ce désir de contrôle. Le prince du suicide semble avoir trouvé une nouvelle façon de frapper, qui risque de faire pas mal de dégâts !

Après deux romans tournés uniquement vers le polar et l’enquête de Hodges, nous retrouvons ici la touche de fantastique si chère à Stephen King – que je ne m’attendais pas forcément à trouver, du moins aussi forte. D’où viennent les nouvelles capacités de Brady ? Doit-il remercier Babineau ou Holly ? Toujours est-il que la télékinésie n’a plus de secrets pour lui, même si cela n’est rien par rapport à … ce que vous découvrirez en lisant le roman et qui m’a un peu fait redouter qu’il n’y ait jamais de fin (tant il a ce qu’il faut pour devenir un vrai super-méchant !). Toutefois, je dois dire que j’aurais peut-être préféré que King reste égal au reste de cette série et s’en tienne au thriller (mais dans ce cas il aurait dû s’arrêter à deux tomes), histoire de garder une certaine unité.

J’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir l’équipe de Bill – qui malheureusement n’est pas au meilleur de sa forme : Holly (ma préférée avec Bill je pense !), Jérôme (présent tardivement, mais c’est toujours ça !) et sa soeur, mais aussi Pete et bien sûr Brady, qui  n’a pas fini de fasciner par son côté tordu.

Fin de ronde symbolise finalement le dernier affrontement entre Bill et Brady. J’ai aimé le fait de ne pas deviner d’avance qui en sortirait vainqueur. Et au final, la fin est parfaite, je n’en aurais pas voulu d’autre pour clore cette trilogie de l’inspecteur Hodges !

A noter que l’on parle ici d’un sujet important : le suicide, et plus particulièrement chez les jeunes, qui à l’ère des réseaux sociaux s’influencent les uns les autres. Un roman qui a donc une triste résonance bien réaliste.

En bref, un roman qui se lit à toute allure, pour enfin avoir le dernier mot de cette histoire, débutée en 2009 !

 

Merci aux éditions Albin Michel pour la confiance et la découverte !

Publicités

22 réflexions sur “Fin de ronde – Stephen King

  1. J’ai adoré cette trilogie et la fin de ce roman est somme toute logique, même si j’ai été triste.
    Par tout à fait objective puisque je suis fan de Stephen King depuis plus de 20 ans 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s