New Earth Project – David Moitet

9782278081738FS.gif

 

Éditeur : Didier Jeunesse

Parution :  8 février  2017

Genre : Jeunesse

 

Résumé : En 2125, le réchauffement climatique et la montée des eaux mettent le monde en péril.
Une seule alternative : New Earth Project, le voyage vers une nouvelle terre habitable.
Elle est une « grise » issue d’un bidonville, il est un Intouchable protégé par le Dôme.
Isis et Orion, unis par une complicité naissante, sont séparés lorsque la jeune fille est tirée au sort pour rejoindre le New Earth Project. Cette initiative, lancée par un milliardaire qui n’est autre que le père d’Orion, est entourée de mystère.
Orion va alors mener l’enquête, jusqu’à la vérité qu’il n’aurait jamais dû découvrir. Un parcours semé d’obstacles qui forgera sa personnalité, et renforcera ses sentiments pour Isis.
Les deux adolescents arriveront-ils à se réunir ?

 

Avis : En 2125, le réchauffement climatique a eu raison de notre planète : l’eau a pris ses quartiers, le soleil n’est plus qu’un lointain souvenir. Les plus pauvres (les gris) vivent dans des bidonvilles, dans la water-zone, tandis que les plus riches vivent sous le Dôme, à l’abri de tout, et sont appelés les Intouchables. Les plus jeunes vont à l’époque, avec certains gris, mais aucun contact n’est autorisé entre eux. C’est là qu’Isis rencontre Orion, le fils du grand Parker, celui-là même qui est à l’origine du NEP – New Earth Projet – qui envoie chaque semaine des navettes contenant des milliers de personnes vers Nouvelle Terre, solution trouvée pour sauver la population sur le long terme. Chaque semaine de nouvelles personnes sont tirées au sort et partent pour un long voyage de 6 ans, vers une vie meilleure. Mais quand la famille d’Isis est tirée au sort, et qu’Orion remarque un léger – mais glaçant – détail, le doute s’empare de lui, et le voilà qui commence à mener son enquête sur les travaux de son père …

La fin du monde que l’on connaît, la séparation entre les pauvres et les riches , mais aussi le système qui ment ou manipule ces derniers, je vous l’accorde, c’est du vu et revu en dystopie (comme le garçon amoureux de sa meilleure amie, qui elle aime celui qu’elle ne devrait pas). Au bout d’un moment, c’est dur de faire dans l’originalité. Ce que j’ai apprécié ici, c’est le fait d’envoyer les gens sur une autre Terre (même si on devine vite qu’il y a un souci), mais aussi le côté écologique, pollution (qui nous pousse à réfléchir sur le futur de notre planète, au rythme où l’on va) – même si ça aurait pu être davantage développé. Car c’est surtout là que réside le principal défaut que je vois à ce roman : le fait que tout aille vite, tout s’enchaîne, et que du coup certaines choses soient survolées. Alors oui, j’étais contente de ne pas encore partir dans une trilogie (minimum), mais c’est vrai que sur certaines choses, j’ai trouvé que ça manquait de détails.

Mais malgré ce léger bémol, j’ai beaucoup aimé ma lecture : dès que je devais poser mon livre j’avais juste hâte de le reprendre. Les personnages sont attachants, j’ai beaucoup aimé Isis, sa force, son courage, sa volonté de se battre pour un futur meilleur pour elle et sa famille (d’ailleurs grâce à elle, j’ai découvert l’aquaponie !) et son optimisme. Orion est également un personnage intéressant, prêt à s’opposer à son père pour découvrir la vérité. D’ailleurs, les chapitres alternent les points de vue d’Isis et Orion, ce que j’ai trouvé sympa.

Je ne connaissais pas l’auteur, mais sa plume est agréable (j’ai beaucoup aimé les petites phrases en italique en début de chapitres, souvent les pensées d’Isis sur la situation, sa famille, etc, toujours intéressantes et souvent poétiques) et c’est vrai que les pages défilent à toute vitesse, tant l’histoire est intrigante : on a juste envie de savoir le fin mot de tout ça, car certains passages sont pour le mois glaçants ..

 

Au final, une lecture divertissante, une dystopie sympathique, prenante et intelligente (et la couverture est très belle) !

 

Merci aux éditions Didier Jeunesse pour la confiance et la découverte !

Publicités

10 réflexions sur “New Earth Project – David Moitet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s