La nuit, je mens – Cathy Galliègue

9782226392206-j

Éditeur : Albin Michel

Parution : 3 avril 2017

Genre : Littérature

 

Résumé : Mathilde pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, Gaspard, un homme savoureux, presque parfait. Mais son premier amour, Guillaume, réapparaît la nuit, en songe… Il était parti si loin, depuis si longtemps, et Mathilde n’a jamais pu se résigner à son absence.

Au cœur de cet étrange ménage à trois qui s’installe, entre rêve et réalité, Mathilde se cherche : où est sa vie ? Dans le regret d’un amour défunt ou dans le présent qui lui tend les bras ?

Un premier roman étrange et poignant où Cathy Galliègue explore avec subtilité l’inconscient de nos sentiments, de nos désirs, de nos âmes en peine… Jusqu’aux frontières de la folie.

 

Avis : Cathy Galliègue est une auteure que je suis sur Facebook depuis quelques temps. J’étais très curieuse de découvrir son roman, paru chez Albin Michel, une maison d’édition que j’aime beaucoup. Au passage j’aime beaucoup la couverture choisie (ainsi que le titre – impossible de ne pas avoir la chanson en tête à chaque fois que mes yeux tombent dessus !).

Mathilde, coupée de sa famille avec laquelle elle se sent en décalage, vit une belle histoire d’amour avec Gaspard depuis quelques temps déjà. Ils semblent former le couple parfait. Jusqu’au jour (ou plutôt la nuit) où Guillaume (qui s’est suicidé), l’ex de la jeune femme, son premier amour, vient la hanter dans ses rêves. Dès lors les limites s’efface, entre rêve et réalité. Où se trouve sa vie ? Dans un amour passé, ou dans ce présent qui n’attend qu’elle ? Dans cette cohabitation à trois (à 4 avec le lecteur, qui assiste à tout ça), la folie n’est jamais bien loin, rendant presque l’ambiance angoissante, oppressante.

Tout de suite, il faut que je vous dise une chose : la force incontestable de ce roman, c’est la plume de Cathy Galliègue. J’ai tout simplement été bluffée par son style, envoûtée par ses mots. On a l’impression que tout est maîtrisé, que chaque mot, chaque virgule à sa place, choisis avec soin. Si j’ai beaucoup aimé l’histoire en elle-même, c’est surtout ce point qui m’a marqué. Des phrases fortes, poétiques, touchantes. Capables de nous faire ressentir l’émotion des personnages. De nous donner l’impression, à nous aussi, d’être là, de partager ces fragments de passé – celui de Guillaume, mais aussi celui de Louise. C’est un réel bonheur de lire un roman de cet acabit.

Au niveau des personnages, j’ai eu beaucoup d’affection pour Mathilde, pour ses failles, ses envies, ses doutes. Pour Gaspard aussi, qui n’a rien demandé, et qui pourtant reste, par amour, prêt à sauver sa belle du naufrage, quant tant d’autres auraient refusé cette situation. Ses parents, sa mère, on ne peut que l’aimer, comme le fait Mathilde. J’ai beaucoup aimé la partie où la parole est laissée à Gaspard, et qu’il nous raconte l’histoire de ses parents, ainsi que son lent mais fort retour vers eux. Enfin, j’ai également aussi découvrir la relation de Mathilde et de sa sœur jumelle, conflictuelle, quasi inexistante, jusqu’à se trouver renforcer, et vitale.

Au final, c’est une très belle histoire que nous propose Cathy Galliègue, servie par des personnages et une écriture forts. Sombre, mélancolique, mais tellement puissante et évocatrice. Un roman de la réconciliation, avec soi, avec les siens, avec l’essence de ces êtres. Une ode à l’amour sous toutes ses formes, avec ses forces, ses failles, ses doutes et ses regrets, ce qu’il a de plus fort, de plus tragique. En tout cas, retenez bien son nom : c’est une auteure à suivre.

Merci aux éditions Albin Michel pour la confiance et la belle découverte !

Publicités

18 réflexions sur “La nuit, je mens – Cathy Galliègue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s