Dévore-moi, tome 1 : L’Imaginarium – Tiffany Schneuwly

Dévore-moi-FACE-pour-site (1).jpg

 

Éditeur : Livr’s Editions

Parution : 2015

Genre : Fantastique

 

Résumé : Lorsqu’elle entre au collège, Maddy sait que sa vie va prendre un nouveau tournant. Mais elle est à mille lieu d’imaginer l’incroyable aventure qui l’attend. Au fur et à mesure des surprises et des rencontres, la jeune fille devra apprendre à démêler le vrai du faux.

L’accident de sa petite sœur en est-il vraiment un ? Y a-t-il un rapport avec l’arriver de Caleb, le garçon mystérieux qui semble avoir une dent contre elle ?

Déterminée à découvrir la vérité, Maddy est bien loin de se douter que les réponses à ses questions se trouvent dans un monde jusque-là inconnu, L’imaginarium…

 

Avis : Il y a maintenant un petit peu plus de deux ans, j’ai découvert une jeune femme aussi sympathique que talentueuse : Tiffany Schneuwly. J’avais eu l’occasion de découvrir son roman Requiem d’un soupir, dont vous pouvez retrouver ma chronique ici. Finalement, c’est une auteure assez prolifique puisqu’elle ne s’est pas arrêtée là : jetez un œil à son site. J’ai encore deux de ses romans dans ma PAL, et depuis sa sortie, j’avais envie de découvrir Dévore-moi, qui vient enfin de rejoindre ma bibliothèque. Place à mon avis !

L’heure de la rentrée à sonné, Maddy rentre au collège (en Suisse). Heureuse de retrouver sa meilleure amie, elle est loin d’imaginer l’année qui l’attend ! Alors qu’un nouvel élève, aussi agréable qu’une porte de prison, fait son entrée dans sa classe, sa petite sœur n’est plus la même depuis sa mystérieuse agression nocturne. Cela fait beaucoup à gérer pour Maddy … Alors que la jeune fille est témoin d’étranges phénomènes, elle réalise qu’il serait peut-être temps que quelqu’un réponde à ses questions, sans se douter d’où tout cela va la mener …

Comme dit précédemment, j’étais très curieuse de découvrir ce premier tome. J’avais découvert Tiffany Schneuwly dans un tout autre registre : j’avais hâte de voir ce qu’elle pouvait donner dans un genre un peu plus fantastique. Au final, j’ai adoré l’univers qu’elle a créée. Alors certes, on n’en voit pas autant qu’on pourrait le vouloir, mais c’est un tome introductif finalement, et j’ai hâte d’en voir plus dans le deuxième volet. On découvre l’Imaginarium ainsi que les Animages, notamment grâce à de subtiles changements de points de vue – d’ailleurs j’ai préféré ces passages. Le prologue est, quant à lui, fort intrigant.

 

J’avais lu une chronique qui blâmait le côté trop « enfantin » du récit. Peut-être est-ce le fait qu’il fasse partie de la collection « Fantastique » de la maison d’édition, ce qui pourrait laisser supposer un public peut-être plus adulte, en tout cas étant prévenue qu’il s’agissait d’un récit jeunesse, ça ne m’a pas dérangée. D’ailleurs, mis à part quelques réaction de Maddy, ou le fait de voir utilisé « maman » au lieu de « ma mère » par exemple, le récit et l’univers sont si bien construits qu’on oublie ce détail.

Du point de vue des personnages, j’ai bien aimé le côté mystérieux de Caleb, mais pas son agressivité à l’encontre de Maddy, sans raison en plus. Même si leur relation va évoluer au fil du roman, personnellement, vu ce qu’il lui dit lors de leur première rencontre, je lui aurais ressorti ou demandé des explications à un moment ou un autre pour ma part ! J’ai trouvé Esteban un peu plat, bien que gentil. Je pense que le personnage que j’ai le plus apprécié reste celui de Maddy, courageuse, sensible, et prête à tout pour sa famille. D’ailleurs, c’est aussi ça que j’ai beaucoup aimé, l’importance des liens familiaux.

Une des choses qui m’avait beaucoup plus lors de ma découverte de Tiffany Schneuwly, c’était son écriture. J’ai eu beaucoup de plaisir à la retrouver ici. J’ai juste été un peu surprise de voir quelques petites fautes ou maladresses, mais bon, ça arrive de laisser des coquilles, et ça n’enlève rien à la qualité du texte. Par contre, entre la page 186 et 187 il semble manquer une ligne ou deux, et comme Maddy, j’ai eu l’impression de tomber tête en avant dans la suite du récit, en sautant quelques mots. Ça ne gêne pas la compréhension du passage, mais c’est un peu déstabilisant sur le coup.

Au passage, vu que l’auteure est suisse, ses références le sont aussi, et c’est une très bonne idée d’avoir tout expliqué (le système scolaire par exemple). J’ai d’ailleurs apprécié qu’on reste dans ce qu’elle connaissait, au lieu de transposé son récit aux USA ou dans je ne sais quel cadre qu’on voit (trop) souvent. Ça donne un côté plus authentique.

Le gros plus de ce livre, c’est les illustrations de Sarah Bertagna, vraiment magnifiques, qui permettent d’imaginer un peu mieux les personnages.

En bref, vous l’aurez compris, c’est un premier tome introductif qui m’aura conquise. Un univers riche, original et intrigant. A la fin du premier tome, on a envie de lire la suite, et que « l’aventure commence » !

 

10 réflexions sur “Dévore-moi, tome 1 : L’Imaginarium – Tiffany Schneuwly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s