Mémoires d’une jeune GUENON dérangée, tome 1 – Maureen Wingrove (Diglee)

51p6vIe61yL._SX195_.jpg

Éditeur : Michel Lafon

Parution : 12 octobre 2017

Genre : Jeunesse, journal intime

 

Résumé : Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège.

Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur.

Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

« Si on y réfléchit bien, ma classe n’offre pas un large choix de potentiels futurs Roméo. Non pas que je mérite un ULTRA BEAU GOSSE, surtout si on part du principe que “qui se ressemble s’assemble” : dans ce cas je dirais plutôt que je mérite une triple médaille d’or de mocheté. De toute façon, je préfère l’adage qui dit que “les opposés s’attirent”. En toute logique, je devrais donc rendre fou d’amour Ryan Gosling. »

 

Avis : Il y a quelques années, j’ai découvert le travail de Diglee avec ses bandes dessinées (Autobiographie d’une fille gaga, Confessions d’une Glitter Addict, Forever Bitch). Depuis, j’ai toujours gardé un œil sur son travail, principalement par le biais de son blog, où elle partage bon nombre de réflexions intéressantes. Tout ça pour dire que j’étais ravie de pouvoir découvrir ce roman, sous forme de journal intime, et destiné aux ados.

On fait la connaissance de Cléopâtre (appelez la Cléo, c’est mieux), une jeune collégienne de 13 ans. Avec sa super bande de copines, on va suivre ses aventures jusqu’à Halloween (du coup ça tombe bien, on est pile raccord niveau timing là !), et tout y passe : les parents, la sœur passionnée de phoques, les amis aussi timbrées qu’elle et les camarades plus méchants, le collège, les profs, les garçons (surtout les garçons). En plus, cette année, il y a deux nouveaux, autant dire que ça risque d’être intéressant !

Tout cela donc, sous forme de journal. Si n’importe qui racontait ses journées, ça pourrait être vite barbant (bah oui, les souvenirs des autres, quand on ne les a pas vécu avec eux, mouais. Puis la vie d’une collégienne, qui ça intéresse, franchement ? Et celle de sa voisine ?). Hé bien détrompez-vous, on passe un super moment avec Cléo ! Même si je suis loin d’être le public cible (non, je n’ai pas l’âge d’un dinosaure, merci, disons juste que … j’ai eu le temps d’avoir deux fois 13 ans !), j’ai été très facilement transportée à mes années collège. C’est un super moment de rire, de détente. Ça fait un bail, en fait, que je n’avais pas pouffé derrière mon bouquin, en imaginant telle ou telle scène.

Car vous l’aurez compris, ce roman est bourré d’humour. Les expressions, la façon de raconter, c’est la poilade assurée. D’ailleurs, certaines expressions, ces « potesses » ou cette petite sœur aussi agaçante qu’attachante, Cléo même, ou la façon dont se termine ce premier tome, des tas de choses m’ont rappelé le Journal intime de Georgia Nicolson, de Louise Rennison, cette série sous forme de journal qui a bercé mon adolescence. J’ai dû relire mes vieux livres des dizaines de fois, et j’attendais chaque nouveau tome avec une immense impatience. Mais vous savez quoi ? Je crois que je n’ai même pas fini cette série (il paraît que j’avais passé l’âge) et ça, c’est un drame ! Bref, recentrons-nous ! L’humour, donc, omniprésent, m’a rappelé cette chère Georgia, et si j’ai eu peur de trop voir un copié-collé, j’ai vite été rassuré : on sent l’héritage, mais Diglee arrive à créer sa propre héroïne, sa propre histoire. C’est résolument plus moderne, et ça parlera sûrement aux ados d’aujourd’hui.

Ce que j’ai apprécié, surtout, c’est que derrière cette bonne couche d’humour, on aborde aussi des sujets plus sérieux, et tellement importants à cet âge. La relation au corps, ce corps qui change, qui devient parfois un étranger, un ennemi. Ces manifestations de la puberté qu’on aurait aimé éviter. Et dont on n’ose pas toujours parler, car la société, le regard des autres nous brident. Et surtout, ça parle de harcèlement scolaire, de ces personnes qui parfois se liguent, sans raison, contre quelqu’un, juste parce que c’est marrant de se moquer, d’être les « caïds » du bahut et de s’en prendre à ceux qui ne disent rien. Dans les sujets plus joyeux, on parle aussi d’amour, et d’amitié. Vous savez, ce genre d’amitié à toute épreuve, qui donne envie de retrouver sa bande de copine de l’époque et de faire les 400 coups. Ah, et oui, on parle aussi de Lady Gaga (enfin, chorés).

En fait, si vous avez aimé les BDs de Diglee, ou si vous suivez un peu son travail, vous la retrouverez dans ce roman. Des clins d’oeil, des surnoms, du dindon, des pensées féministes, son humour, si Maureen avait peur, qu’elle soit rassurée, ce roman a tout d’un grand, et devrait facilement trouver son public !

En bref, un livre à découvrir de toute urgence, et à offrir aux ados que vous connaissez. C’est frais, drôle, mais aussi juste, et intelligent ! J’ai vraiment hâte de lire le tome 2 !

22 réflexions sur “Mémoires d’une jeune GUENON dérangée, tome 1 – Maureen Wingrove (Diglee)

  1. Il m’a fallu refaire un tour sur Google image pour le rappeler les couvertures flashy de Georgia Nicolson ! 😁 Comment ai-je pu oublier ces livres ?! Celui-ci à l’air tordant !
    Il se trouve que j’ai une cousine qui a pile poil cet âge délicat, et je le lui offrirai bien à l’occasion 😁
    Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s