Une seconde d’éternité – Fioly Bocca

img_0542.jpg

Éditeur : Denoël

Parution : 11 octobre 2017

Genre : Littérature

Résumé : Turin, de nos jours. Tous les soirs, dans son petit appartement, Anita s’installe devant son ordinateur pour envoyer un mail à sa mère restée dans sa région natale des Dolomites. Anita lui raconte son quotidien merveilleux, les préparatifs pour son futur mariage, lui parle de son travail dans lequel elle s’épanouit quotidiennement.
Et pourtant… La réalité est tout autre, car Anita raconte mensonge sur mensonge pour épargner sa mère gravement malade : elle lui cache que son travail dans une agence littéraire ne lui plaît pas du tout, et que son fiancé Tancredi est peu attentif, absent et refuse de s’engager. Ce fragile château de cartes s’effondre lorsqu’elle croise le regard d’Arun, un inconnu dont les yeux profonds percent la façade qu’Anita avait construite.
Qui est cet homme doux et rêveur qui aime la mer en hiver? Anita, qui voudrait le tenir à distance, se sent irrésistiblement attirée vers lui…

 

Avis : Anita mène une vie somme toute banale : un boulot mal payé dans lequel elle a du mal à s’épanouir. Une relation de couple aussi palpitante que regarder un escargot traverser la route. Mais rassurante. A côté de ça, sa mère, malade, est en train doucement de s’éteindre. Alors elle lui ment, lui parle de ce boulot génial qu’elle ne fait pas, de ce futur mariage qui n’est pourtant pas vraiment d’actualité. De ce bonheur qui n’est pas. Elle lui ment, comme elle se ment à lui-même. Mais quand elle rencontre Arun, un inconnu qui semble lire en elle comme dans un livre ouvert, ses certitudes s’effondrent peu à peu.

J’ai été très surprise par ce roman. Le résumé m’avait intriguée, bien qu’en soi, il ne semblait rien annoncer de vraiment original par rapport à ce qu’on voit partout en librairie en ce moment : une fille mal dans sa vie, dans son couple, qui se contente du minimum, avant de rencontrer un nouvel homme qui remet tout en question et grâce auquel elle va enfin se trouver. Mais finalement, ce roman n’a à voir avec aucun autre.

L’écriture de Fioly Bocca est très belle. Pleine de poésie, de subtilité, de nuances, mais aussi de réalisme, c’est un livre délicat, sans mièvrerie, et empreint d’une belle sensibilité que j’ai découvert avec beaucoup de plaisir. Les passages où Anita parle de sa mère, de ses/leurs souvenirs, ou quand elle lui rend visite, sont vraiment très beaux et nous emportent avec eux. Pour un premier roman, c’est annonciateur de belles choses.

Au final, un roman délicat, qui fait du bien !

 

Merci aux éditions Denoël pour la confiance et l’envoi !

23 réflexions sur “Une seconde d’éternité – Fioly Bocca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s