Docteur Thorne (mini-série)

51sEUG2giZL.jpg

 

Créée par : Julian Fellowes

D’après le roman de : Anthony Trollope

Acteurs : Tom Hollander, Harry Richardson, Stefanie Martini, Rebecca Front, Richard McCabe, Alison Brie, Ian McShane

Genre : Drame, historique

Origine : Britannique

Durée : 2h24 (3 épisodes de 48 minutes)

Sortie (DVD) : 15 novembre 2017

 

Résumé : Barsetshire au XIXème siècle. De naissance illégitime, la ravissante Mary vit auprès de son oncle, le docteur Thorne. Elle est courtisée par Frank Gresham, héritier d’une grande famille désargentée du comté. Sa mère, Lady Gresham, manœuvre pour lui trouver un meilleur parti. Or le docteur Thorne connaît le secret de l’ascendance de Mary et la fortune dont elle pourrait hériter si…

 

Avis : Ça fait un petit moment que j’avais envie de découvrir cette histoire, j’ai donc saisi l’occasion de pouvoir découvrir cette mini-série, pour en même temps commencer le livre. Bon, étant donné que le roman fait plus de 700 pages, je ne l’ai pas encore fini, mais j’ai tout de même apprécié pouvoir comparer les débuts et retrouver certains passages. Par la suite je me suis d’ailleurs fait la réflexion que, quand même, ce n’est pas facile de faire passer à l’écran tout ce qui n’est pas dialogue à l’écrit : dans le cas présent, dans le roman le narrateur s’exprime souvent, par exemple pour expliquer les liens entre les personnages, leurs histoires, leur passé (en gros mettre en place l’intrigue) ou même leurs doutes ou réflexions personnelles. A l’écran, c’est dans les dialogues que vont passer ces informations. Et je dois dire que c’est fait de manière astucieuse ici !

Comme je suis gentille (mais si !) j’ai proposé à mon chéri de découvrir cette mini-série avec moi. Après lui avoir lu le résumé, il a dit – à mon grand désespoir : « c’est tout à fait tout ce que je déteste ». Au moins, il est honnête ! Je dis « à mon grand désespoir », car moi c’est tout ce que j’aime !

Nous sommes au XIXème siècle. Mary Thorne est élevée par son oncle, le docteur Thorne, sans rien savoir de sa naissance illégitime. Ayant passé une grande partie de son enfance avec les enfants de la famille Gresham, elle est très proche de Beatrice, mais aussi de Frank. Amoureux tous deux, la jeune fille ne se sent pas assez bien pour lui, qui est l’héritier d’une grande famille (désargentée). Ça tombe bien, puisque pour l’éloigner d’elle et pour sauver le domaine, Lady Gresham a d’autres projets pour lui : épouser un meilleur parti, dont la fortune les sauveront. Et tant pis si elle est bien plus âgée. Et tant pis si son fils ne fini pas se étude ni n’est amoureux. Pourtant, le docteur Thorne apprend quelque chose qui pourrait tout changer …

DR_THORNE-Photo_du_couple_11

Oui, j’avoue ma faiblesse, j’adore ces histoires. L’époque, les amours contrariées, la différence sociale qui empêchent ceux qui s’aiment d’être ensemble, l’hypocrisie et les petits complots qui se trament derrière les fenêtres de ces grandes bâtisses pour ces gens dont seuls comptent les apparences et le rang, les petits retournements, etc. Je peux dire que j’ai été servie, et que j’ai trouvé ici tout ce que j’avais envie de voir. L’une des grandes questions de cette histoire, c’est de choisir entre la raison ou les sentiments, réaliser un mariage d’argent comme le désire Lady Arabella, ou écouter son cœur en choisissant Mary, envers et contre tous. D’ailleurs, au passage, j’ai beaucoup aimé la lucidité de Lady Dunstable.

DR_THORNE-Photo_Mary_en_mari+®e_1%5b1%5d.JPG

J’ai beaucoup aimé découvrir cette galerie de personnages, chacun avec des traits de caractère qui se démarquent. Comme l’explique Anthony Trollope dans son roman, pour lui le véritable héros de cette histoire, c’est bien le docteur Thorne. Car on pourrait retenir uniquement les manipulations de famille ou l’histoire d’amour qui se dessine, c’est bien le docteur qui se fait l’intermédiaire des Gresham ou Scatcherd, et qui finalement détient la clef. Si je n’ai pas aimé les De Courcy, j’ai parfois eu de la peine pour les sœurs de Frank. J’ai par contre beaucoup aimé le caractère et la force de Mary.

DR_THORNE-Photo_docteur_11

Je ne sais pas si c’est le fait qu’il s’agisse d’une mini-série, mais je n’ai pas vu le temps passer. On a 3 épisodes de 48 minutes, et bien que je les ai enchaînés sans pause, je ne me suis pas ennuyée ni n’ai trouvé le temps long à aucun moment.  Les décors sont très beaux, on s’y croirait. Que ce soit les scènes en extérieur ou à l’intérieur, c’est un régal pour les yeux.

 

Détails techniques 

Sur l’écran principal, il y a 4 choix : « tout voir », « choix de l’épisode », « audio » ou « bonus » pendant que défilent en fond des extraits. Je ne sais pas si c’est juste sur le DVD test que j’ai eu, mais j’avais les mêmes propositions en jaune et décalée.

888.jpg

 

On peut regarder en VF, ou choisir la VO sous-titrée. Très bonne qualité sonore et visuelle, je n’ai rien à redire.

 

Bonus Vidéo :

Les bonus sont en VO sous-titrés. J’ai été un peu déçue du contenu, j’ai trouvé qu’ils n’allaient pas bien loin. Voici les sujets abordés :

. Les coulisses du tournage
. Entretien avec Jullian Fellowes
. Docteur Thorne : un héros discret
. La romance entre Mary et Frank

 

Un grand merci à Koba Films pour la confiance et l’envoi !

 

8 réflexions sur “Docteur Thorne (mini-série)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s