Avec elle – Solène Bakowski

CVT_Avec-elle_6110

Éditeur : Auto-édité

Parution : 9 novembre 2017

Genre : Littérature

 

Résumé : Il était une fois une famille heureuse et unie. Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient. Avant de se jalouser et s’empoisonner.

Il était une fois deux fillettes inséparables.
Pour le meilleur, ou pour le pire ?
Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.

 

Avis : Quand j’ai entendu parler de ce projet, je n’ai pas hésité longtemps : il me fallait les deux livres. Un même point de départ, mais deux histoires totalement différentes. J’étais très curieuse de voir ce que ces deux auteures allaient faire. Bien qu’impatiente de retrouver la plume d’Amélie Antoine que j’ai découverte avec Fidèle au poste, comme je ne connaissais pas encore celle de Solène Bakowski j’ai choisi de commencer par elle. Et c’est comme ça que j’ai fait connaissance Avec elle ! (oui je suis fière de mon jeu de mot 😛 )

Tout commence un soir de 14 juillet, dans cette petite famille tout ce qu’il y a de plus normal. Quand l’une des jumelles est punie et doit rester à la maison avec papa, l’autre part voir les feux d’artifices avec sa maman. Et tant pis si Coline n’a fait qu’obéir à Jessica, et n’est techniquement pas la seule responsable. Contre tout attente, cette nuit va changer leur vie de manière irrémédiable. A cause d’un lacet défait, Jessica va chuter, et sa mère faire une rencontre qui va remettre en question sa vie, son couple, dans lesquels elle s’ennuie. Surprenant une discussion, Jessica grandit avec une idée en tête : être la meilleure, celle qu’on choisira toujours, si jamais sa mère venait à faire un choix. Si c’est dur pour Coline de grandir dans l’ombre de sa jumelle, les deux sœurs gardent tout de même un lien particulier, d’autant plus que tout un tas de secrets les lient.

J’ai adoré ce roman. Le gros point, déjà, qui fait que ce roman se détache pour moi de pas mal de choses que j’ai pu lire jusqu’à présent, c’est l’écriture. Solène Bakowski a un style incisif, elle assène ses phrases comme autant d’évidence. C’est froid, ça glace le sang parfois. On sent la tension monter, les rouages se mettre en place jusqu’au drame annoncé. Solène Bakowski sait créer une ambiance particulière, nous faire percevoir cette ambiguïté entre cet amour, cette dépendance entre les deux jumelles, mais aussi cette rivalité, insidieuse, qui biaise leurs rapports et les rongent petit à petit de l’intérieur. On sait, on sent au plus profond de nos tripes qu’il va se passer quelque chose de terrible, plusieurs fois j’ai tourné la page en craignant de voir le pire arriver, mais c’était sans cesse retardé, faisant grimper un peu plus l’angoisse. Jusqu’à cette fin … quelle claque ! Je vais éviter de vous spoiler, mais j’en aurais des choses à dire si j’avais les personnages du roman en face de moi !

Parce que oui, j’aurais bien voulu réagir parfois, face à certaines injustices, face à certaines manipulations ! On parle souvent de la relation entre jumeaux, de leur complicité, de ce lien inexplicable et tellement fort qui existe entre eux. Mais quand naît une rivalité, les choses se compliquent légèrement ! Le lien entre Coline et Jessica est toujours aussi fort, et pourtant leur relation devient vite toxique. Coline se sent redevable de Jessica de la protéger, et à son tour fait tout ce qu’elle peut pour protéger sa sœur, quitte à s’oublier, quitte à ne pas vivre pleinement sa vie. Quant à Jessica … Si par la force des choses j’ai bien aimé Coline, si j’ai parfois eu envie de la secouer – pour son bien, je vous assure – j’ai profondément détesté Jessica, son égoïsme, son égocentrisme, sa façon de manipuler sa sœur, sa sœur prête à tout pour sa jumelle si fragile … tout en me disant, pourtant, que les choses auraient pu être bien différentes, si

Au final, ce roman, plus qu’une belle découverte, a été un véritable coup de cœur, un coup au cœur. C’est fin, ingénieux, psychologique – et pourrait totalement être une histoire vraie. Le suspens est divinement ménagé, l’écriture un régal (comme quoi, un roman auto-édité peut tout de même être parfait ! 🙂 ). Le plus terrible étant de se dire que, peut-être, cette famille, Coline, auraient été plus heureuses … Sans elle (je vais vite m’empresser de vérifier cette théorie avec la version d’Amélie Antoine !).

« Et dire que la simple chute d’une gamine têtue lors d’un feu d’artifice porte en elle la genèse de toute une tragédie. Difficile de croire que le destin ne tient qu’à un lacet défait… » (page 118)

15 réflexions sur “Avec elle – Solène Bakowski

  1. J’ai eu la chance de lire les deux livres, Avec elle et Sans elle, et j’ai adoré ces deux histoires même si j’ai une préférence pour celle-ci. Le style de l’auteure m’a particulièrement plu et les émotions et sentiments des personnages sont palpables. J’ai trouvé moi aussi que Jessica était détestable face à Coline plus effacée à laquelle je me suis beaucoup attachée.

    • Oui c’est ça, dur d’apprécier Jessica et ses manipulations ! j’ai hâte de lie celui d’Amélie Antoine, il serait plus que temps que je le sorte de ma PAL 🙂
      Merci de ton passage en tout cas 🙂

  2. Pingback: Sans elle – Amélie Antoine | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s