La tisseuse de nuages – Ingrid Chabbert & Virginie Rapiat

005154835.jpg

 

Éditeur : Des ronds dans l’O jeunesse

Parution : 15 novembre 2017

Genre : Album jeunesse

 
Résumé : En Chine, un petit village accroché sur le Mont Tai vivait de sa culture prospère jusqu’au jour où la sécheresse appauvrit considérablement les terres. Wang, le père de Chih-Nii, dut alors partir à la recherche d’eau comme l’exigeait la tradition.

Malheureusement, le temps passait et Wang ne revenait pas. L’astucieuse Chih-Nii eut alors une extraordinaire idée pour faire revenir l’eau au village.

 

Avis : Je viens de découvrir un magnifique album d’Ingrid Chabbert dont, comme vous le savez, j’aime énormément le travail, illustré avec talent par Virginie Rapiat que je découvre ici.

L’histoire se passe sur le Mont Tai, où un petit village commence à souffrir de la sécheresse : les terres sont appauvries, les récoltes dérisoires. Le père de Chih-Nii, Wang, a dû partir à la recherche d’eau, comme le veut la tradition. Mais le temps passe, et rien ne vient. Les villageois commencent à désespérer. Chih-Nii a alors une idée pour faire revenir l’eau au village … ainsi que son père.

Dès que j’ai ouvert cet album, j’ai été sous le charme. Les dessins, les couleurs : le rendu est magnifique. Et puis j’ai vite été emportée par cette histoire captivante et poétique, empreinte d’un soupçon de magie, qui au-delà de ses allures de conte asiatique devrait sensibiliser les plus jeunes au respect de la nature, de ses ressources, à la préservation de l’eau, mais aussi à l’entraide d’une communauté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En bref, un conte écologique, porteur de valeurs nécessaires à défendre, aux illustrations époustouflantes, à découvrir absolument.

 

Un grand merci aux éditions Des ronds dans l’O jeunesse pour la confiance et la belle découverte !

 

libr

Pour découvrir ce magnifique album, c’est par ici

Publicités

18 réflexions sur “La tisseuse de nuages – Ingrid Chabbert & Virginie Rapiat

  1. Celui-ci a l’air vraiment beau, tant dans l’histoire que dans les dessins. Rien que le titre donne envie de lire et la page avec les rizières fait vraiment penser aux estampes japonaises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s