Dédale 1 & 2 – Takamichi

news-dedale.jpg

 

Éditeur : Doki Doki

Parution : 6 juillet 2016

Genre : Manga

Traduction : Sébastien Ludmann

 

Résumé : Reika et Yôko, deux étudiantes, errent dans un gigantesque bâtiment, véritable dédale sans fin défiant l’imagination. Seul indice : un mystérieux message posé sur une table basse signé Tagami, un célèbre créateur de jeux vidéo, qui semble en savoir long sur cet endroit. Quelle est la nature de l’étrange lieu dans lequel elles errent ? Pourquoi Reika et Yôko sont-elles le seul espoir de l’humanité ? Découvrez un « survival » à l’atmosphère unique, où les héroïnes devront garder leur enthousiasme et l’esprit vif pour espérer retrouver le monde réel !

 

Avis : Ça fait un peu plus d’un an que les deux volets de cette série (sortis simultanément) ont atterri dans ma PAL. J’en avais beaucoup entendu parler en bien, et gros point positif : il n’y avait que deux tomes. Enfin, j’ai pris le temps de me pencher dessus. Comme j’ai enchaîné les deux tomes et que la série est courte, j’ai trouvé plus logique de ne faire qu’un seul article ! Aller, trêve de bavardages, place à mon avis !

 

– Tome 1 –

9782818936313.jpg

Quand commence ce tome, Reika et Yôko tentent de s’y retrouver dans un drôle de bâtiment peuplé d’étranges créatures. Véritable dédale, les pièces se ressemblent et semblent n’avoir aucune logique. Jusqu’à ce qu’elles trouvent un mystérieux message sur une table basse : elles ne seraient pas seules. Où est ce Tagami ? Pourquoi est-il si mystérieux sur ce lieu à la fois étrange et fascinant (surtout pour Reika) ?

Je me suis sentie un peu frustrée au début de ce premier tome : on ne sait pas comment les filles sont arrivées là. Même si elles-mêmes n’en savent rien, j’avais l’impression d’être dans le flou et de manquer d’éléments (c’est probablement volontaire). Et puis, à mesure que les pages se sont tournées, je me suis faite à la situation, mieux encore, j’avais l’impression d’avancer avec elles, d’être au même niveau. Petit à petit ce monde révèle ses capacités, les souvenirs des jours précédents reviennent aux deux colocs, et on en apprend un peu plus sur elles et leur vécu (surtout Reika), ce que j’ai trouvé bien sympa. D’ailleurs leur duo est attachant et fonctionne plutôt bien, entre le côté enfantin/intrépide/pas toujours réfléchi/fantasque de Reika et Yôko qui a un peu plus les pieds sur terre et semble souvent dépitée face aux idées de sa camarade

On a à peu près 240 pages, c’est pas mal, car ça permet de bien poser les bases de ce premier tome et de ne pas avoir juste un tome introductif. C’est dense. Il y a quelques rebondissements, quelques révélations, on se pose pas mal de questions encore. J’ai beaucoup aimé l’ambiance particulière de ce survival bien que n’étant pas la plus grande spécialiste des jeux vidéos, j’ai bien aimé me plonger dans cet univers et ses bugs !

Quant aux dessins, ils sont plutôt sympas, les monstres un peu étranges. Reika est une jolie fille, par contre Yôko n’est pas gâtée !

 

– Tome 2 –

DEDALE T2.jpg

On retrouve nos deux camarades à l’endroit même où on les a laissées : devant un passage. Une fois empruntées, les voilà qui se retrouvent enfin dans leur monde ! Ouf ! Quoique … il semblerait que personne ne les voit. Avec l’aide de Tagami, les jeunes filles finissent d’associer les différents éléments pour comprendre ce qui se passe … et ce qu’elles doivent faire pour sauver l’humanité !

On a donc ici la conclusion de cette petite série, et le moins que l’on puisse dire, ce que l’on ne s’ennuie pas une seconde ! Les explications, les informations arrivent, les événements s’enchaînent et il faut s’accrocher !

J’ai bien aimé l’épisode de la « transformation » de Yôko, et le fait qu’elle veuille rester elle-même. Elle sait qui elle est et ne veut pas tricher. J’ai aussi aimé la fin, et le fait que Reika trouve sa place, une façon de s’épanouir, peut-être certes loin d’être conventionnelle, mais après tout ! Finalement, nos deux héroïnes sont peut-être un peu différentes de ce qu’on a l’habitude de voir, mais ça ne les en rend que plus attachantes encore !

 

Au final, j’ai beaucoup aimé découvrir cette courte série. L’univers est captivant et bien construit ; le ton teinté d’humour, d’optimisme est vraiment accrocheur. Une bonne surprise ! A découvrir.

20 réflexions sur “Dédale 1 & 2 – Takamichi

  1. Tu me tentes bien ! Il m’arrive de lire des mangas et j’avoue que les séries trop longues ont tendance à m’exaspérer… Une série en 2 tomes, c’est vraiment top !

  2. En général, je ne lis pas beaucoup de manga. Pas parce que je n’aime pas ça mais parce qu’il y a généralement beaucoup de tome dans les sage et ça me freine.
    Du coup, celle-ci me tente bien, surtout avec l’avis que tu nous as donné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s