Un truc truc comme un biscuit craquant – E. Lockhart

9782203124783

 

Éditeur : Casterman

Parution : 31 mai 2017

Genre : Jeunesse

Traduction  : Antoine Pinchot

 

Résumé : J’ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.
Sans compter qu’en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s’est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.
Mais Ruby a des réserves d’intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l’existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu…
Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c’est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !

 

Avis : De cette auteure, j’ai déjà lu « Nous les menteurs », que j’avais beaucoup aimé. Cette fois, c’est dans un roman totalement différent que je l’ai retrouvée !

Jusqu’à il y a peu, la vie de Ruby était presque parfaite : elle sortait avec Jackson depuis six mois, et malgré quelques crises, ils s’aimaient, elle en est sûre. Avec son groupe d’amie – Kim, Nora, Cricket – elle passait de doux moments, de ceux qui rendent le lycée plus facile, et pensais probablement qu’il en serait toujours ainsi. Et pourtant, du jour au lendemain, elle a perdu son petit ami, ses amis, s’est retrouvée humiliée devant tout le lycée à cause d’une stupide liste, et est devenue une pestiférée en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Et depuis, elle voit une psy, censée l’aider à gérer tout ça et à aller de l’avant. Plus facile à dire qu’à faire …

Ce roman est découpé en deux parties, et les chapitres sont plutôt les numéros de listes. Dans la première, Ruby, 15 ans, nous fait la liste de tous les garçons qui ont eu de près ou de loin un rôle dans sa vie de fille, à la base à destination de son psy. On a donc droit aux explications, ainsi que plein d’autres éléments, et c’est comme ça que petit à petit, chapitre après chapitre, on fini par avoir le fin mot de ce qui s’est passé entre elle et Jackson, et pourquoi elle s’est brouillée avec Kim. Je dois dire que si au début j’ai trouvé Ruby agaçante ou que j’avais envie de la secouer, Kim m’a particulièrement agacée, à se retrancher derrière une justification plutôt que se dire que son amie pouvait naturellement souffrir de la situation, et surtout, ne pas l’écouter ou la croire après 10 ans d’amitié. Mais me direz-vous, sans ça il n’y aurait pas eu de roman !

La deuxième partie m’a un peu déstabilisée au début, déjà parce que la première est tellement longue que j’avais oublié qu’il y avait plusieurs parties. Peut-être que c’est pour montrer qu’une nouvelle année de lycée commence pour Ruby, mais en fait je n’ai pas trouvé ça nécessaire, il ne s’est pas forcément passé un truc de fou pendant l’été. Et ce qui m’a gênée surtout, qui a cassé le rythme fluide de ma lecture, c’est qu’on a eu plein de rappels sur ce qu’on venait de lire en partie 1 : qui est telle personne, pourquoi Ruby est brouillée avec telle autre, qui est le Dr Z, les boulots de ses parents, etc. En fait, l’explication tient au fait qu’on a ici la réunion de deux tomes, ça aurait peut-être valu le coup de l’indiquer (c’est en cherchant un peu là que je viens de le capter, ahah). Bon, ce n’est qu’un petit bémol, ça ne m’a pas empêchée de me replonger dedans !

Finalement, ce roman parle d’énormément de choses. De filles et de garçons. Des premiers émois. Mais aussi de fidélité, de mensonges, de tromperies. D’amitié et de trahison. Des déceptions de la vie, de la douleur de perdre une amie qu’on aurait pensé pour toujours. Que parfois, c’est ceux qui nous connaissent le mieux qui nous font le plus souffrir. Que oui, c’est dur, oui on y repensera, mais que la vie continue, et que le monde est plein de gens qui gagnent à être connus. Petit à petit, Ruby va évoluer et n’aura plu rien à voir avec l’ado agaçante du début. Elle va s’ouvrir, et se rapprocher de Noël – d’ailleurs je dois dire que si l’intention de Ruby est louable à la fin, je regrette quand même sa décision, à moins qu’il n’y ait une suite ! Et puis, il y a aussi la question de harcèlement, des rumeurs qu’on répand, du tort qu’on cause. Ça m’a rappelé à quel point les ados peuvent être stupides ou méchants parfois, et comme je suis contente de ne plus être concernée par le collège ou le lycée ! 😛

Enfin, l’humour est très présent, certaines scènes sont vraiment très sympas à imaginer, et c’est ce qui rend la lecture si agréable. Et puis, on a parfois des notes de bas de page qui en prennent deux, mais qui m’ont donné pas mal d’idées de films à regarder !

En bref, Un truc truc comme un biscuit craquant est un roman léger, drôle, mais aussi sensible et touchant parfois, qui parle de l’adolescence et de toutes les questions existentielles qu’on peut se poser à cet âge ! A découvrir dès 13 ans.

 

Un grand merci aux éditions Casterman pour la confiance et la découverte !

 

libr

Pour découvrir ce roman, c’est par ici

18 réflexions sur “Un truc truc comme un biscuit craquant – E. Lockhart

  1. Pingback: #Trahie – Louison Nielman | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s