Flora Banks – Emily Barr

CVT_Flora-Banks_5752

 

Editeur : Casterman

Parution : 1er mars 2017

Genre : Young adult, psychologique

 

Résumé : Fora a 17 ans, mais se comporte souvent comme une fillette de 10 ans. Depuis cet âge, aucun souvenir ne s’est fixé dans sa mémoire, car Flora a une amnésie antérograde due à l’ablation d’une tumeur cérébrale et d’une partie de son cerveau alloué à la mémoire. La jeune fille parvient pourtant à vivre grâce à un astucieux système de notation. Elle écrit toutes les informations importantes sur ses bras et ne quitte jamais le cahier dans lequel sa mère a consigné les éléments essentiels de sa vie et sa situation. Mais l’existence de Flora bascule le jour où un souvenir se fixe enfin : elle n’est plus une petite fille, elle a embrassé un garçon sur la plage, il s’appelle Drake et c’est le petit ami de Paige, la meilleure amie de Flora.

 

Avis : Quand ce roman est sorti, le résumé m’a tout de suite intriguée. Bien que succinct, on a envie d’en savoir plus, et finalement, c’est le genre de roman qui se lit à toute allure !

Depuis ses 10 ans, Flora souffre d’amnésie antérograde : depuis qu’on lui a enlevé un bout du cerveau suite à une tumeur, elle est incapable de se rappeler d’éléments nouveaux. Toutes les deux, trois heures maxi, elle oublie ce qu’elle était en train de faire, avec qui, pourquoi, etc. Pour parer à ce problème (et se rappeler que ça fait longtemps qu’elle n’est plus une petite fille de 10 ans), elle note tout ce qui lui semble important sur ses bras, des post-it, ou encore dans son carnet. Pourtant, un beau jour, un souvenir reste. Elle se rappelle avoir embrassé un garçon avant qu’il ne parte vivre loin. Convaincue qu’il pourra la guérir, et qu’enfin, elle pourra être une ado normale, elle décide de le rejoindre …

J’ai beaucoup aimé découvrir ce roman, que j’ai trouvé plutôt original, surtout compte tenu de la pathologie dont souffre Flora. Déjà, ça crée une sorte de rythme, à la fois redondant, obsessionnel et rassurant, puisque régulièrement Flora se répète ce qu’elle sait, qui elle est, les faits sûrs dont elle se rappelle. Et puis, j’ai aimé la voir dépasser ses limites, les limites que lui ont fixé ses parents il y a bien des années, réaliser des choses dont personne ne l’aurait crue capable et que moi-même, sans sa pathologie je ne me verrais pas faire. Découvrir sa force, sa détermination, mais aussi sa fragilité J’ai adoré faire la connaissance de Flora, de Paige, et même de Jacob, bien que par messages ou lettres interposées.

Mais là où ce roman m’a surprise, c’est qu’en lisant le résumé et surtout le prologue, je m’étais fait une certaine idée de ce que j’allais lire. Le prologue, donc, m’a paru bien mystérieux : on sait que Flora a fait quelque chose de mal, que certaines personnes la cherchent. J’ai cru débarquer en plein coeur d’un thriller. Mais les pages se tournaient et la tension attendue ne montait pas – du moins pas celle-ci. Car au fur et à mesure de la lecture, on se rend compte que tout n’est pas forcément clair, notamment du point de vue de la jeune fille … et puis, on veut savoir si elle réussira son étrange quête, et surtout, comprendre ce qui a bien pu mener à cet étrange prologue !

Comme je m’y attendais, j’ai vraiment apprécié ma lecture. Principalement grâce à Flora, comment ne pas s’attacher à cette jeune fille qui ne se rappelle jamais de rien ? Qui pendant un temps a l’impression d’avoir encore 10 ans ? Qui se retrouve à demander de l’aide à des gens qu’elle n’a jamais vu, et qui pourraient tellement être mal intentionné ? J’avoue que quand elle était naïve, j’étais moins de plus en plus méfiante. Et puis, au-delà de ça, ça doit être vraiment terrible de ne plus se rappeler une nouvelle amie, une nouvelle rencontre, un drame qui vient d’arriver, et à chaque fois se reprendre la réalité en pleine face. J’ai également appécié l’importance que prend Paige dans la fin du roman, et l’espoir que nous laisse entrevoir la fin, d’une vie hors de la cage dorée forgée par ses parents.

Au final, à travers une héroïne atypique, attachante, différente, ce roman rappelle l’importance de ne pas se limiter, de ne pas oublier qu’on peut sortir des carcans qu’on nous a fixé, un beau message de liberté et d’espoir. Un très bon roman psychologique, captivant, haletant, à découvrir dès 13 ans.

 

Un grand merci aux éditions Casterman pour la confiance et la découverte !

6 réflexions sur “Flora Banks – Emily Barr

  1. Voilà un roman qui me plaît bien. L’intrigue a l’air original ! Je me le note, si je tombe dessus en bibliothèque ou au salon du livre 😉 Merci pour la découverte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s