(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire – Stéphanie Pélerin

Presque_jeune_presque_jolie_de_nouveau_celibataire_c1.jpg

 

Éditeur : Diva Romance

Parution : Février 2018

Genre : Romance

 

Résumé : Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi. Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Mais si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise…Heureusement, il reste les amis et le bon vin.

À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à s’occuper d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit d’être au bon endroit, au bon moment.

 

Avis : Depuis quelques mois je vois passer de temps en temps des avis sur ce roman. La lecture de quelques chroniques, la jolie couverture, la personnalité de Stéphanie, le fait que le poche soit publié chez Charleston, bref, autant dire que ma curiosité était aiguisée et qu’il était plus que temps que je le lise !

Ivana et Baptiste, c’est une affaire qui roule. 8 ans, quand même ! Enfin, c’est ce qu’elle croyait, jusqu’à ce qu’il lui annonce un beau matin qu’il la quitte pour une autre. Douche froide. Et quand on a pas envie de finir seule, il faut se remettre en selle. Pas facile de faire des rencontres quand on a perdu le mode d’emploi !

Quand j’ai commencé ma lecture, j’ai été un peu surprise que la rupture arrive si vite, et que les choses derrière s’enchaînent aussi rapidement : Ivana semble accepter son récent célibat, couche avec un collègue, enchaîne les rencontres. Bon, déjà vu la taille du roman, c’est compréhensible. Ensuite, au fur et à mesure de l’histoire, on arrive davantage à cerner Ivana, à réaliser qu’au final, elle se protège, elle se voile la face au début. C’est plus simple de se lancer à corps perdu dans une relation sans lendemain, que de prendre le temps de s’asseoir et de se dire « ouais, ok, là j’ai mal, vraiment ».

Si je n’avais pas lu quelques avis avant, peut-être que j’aurais été davantage surprise de la façon qu’a Ivana de gérer sa rupture – non pas que je la juge, bien au contraire, plutôt que je ne me serais pas vue agir comme elle à sa place, ne serait-ce que parce que je serais trop dévastée, et surtout, sans parler de moi, ce n’est pas forcément ce type de femme que j’ai l’habitude de découvrir en littérature/romance. Au final, j’ai apprécié son évolution tout au long du roman, et surtout, le fait d’avoir une héroïne que j’ai trouvée authentique, moderne, réaliste. J’aime le message sous-jacent : pourquoi une femme ne pourrait pas enchaîner les rencontres ? Dans sa peur d’être jugée par ses copines, Ivana montre bien qu’on est toujours moins ouvert avec les femmes, quand on ne trouverait rien à redire d’un mec qui enchaîne les conquêtes pour se remettre d’une rupture (ou pas d’ailleurs).

« De son côté, en racontant cette histoire à certaines de ses copines, elle avait peur de récolter leurs regards désolés et des « tu mérites mieux ». Envieuses, moralisatrices ? Elle se demandait si un jour une femme pourrait assumer ses choix de vie sexuelle sans craindre le regard accusateur des gens ». (pages 107-108)

Au final, j’ai aimé l’évolution d’Ivana, son cheminement vers cette femme libre qui s’assume – et ça fait plaisir de croiser un personnage de roman qui adore Zola <3. Ce roman, c’est typiquement le genre de roman à lire quand on veut passer un bon moment et se changer les idées, alors n’hésitez pas à vous lancer. Personnellement j’ai beaucoup aimé la fin et j’ai hâte de lire la suite !

 

Merci aux éditions Charleston pour la confiance et la découverte !

Diva_romance_2.jpg

Publicités

7 réflexions sur “(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire – Stéphanie Pélerin

  1. Pingback: (Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) – Stéphanie Pélerin | ☆ L'heure de lire ☆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s