Le salon de beauté – Melba Escobar

9782207139196.jpg

 

Éditeur : Denoël

Collection : Sueurs froides

Parution : 3 mai 2018

Genre : Thriller

Traductrice : Margot Nguyen Béraud

Titre original : La casa de la Bellaza

 

 

Résumé : La Maison de la Beauté est un luxueux institut de la Zona Rosa, l’un des quartiers animés de Bogotá, et Karen l’une de ses esthéticiennes les plus prisées. Mais son rôle dépasse largement l’art de la manucure et de la cire chaude. Ses clientes lui confient leurs secrets les plus intimes. Un petit massage avant l’épilation… et Karen apprend tout sur leurs implants mammaires, leurs week-ends à Miami, leurs divorces ou leurs amourettes.

Un après-midi pluvieux, une adolescente entre dans le salon – en uniforme d’écolière et sentant très fort l’alcool : Sabrina doit être impeccable pour une occasion très particulière. Le lendemain elle est retrouvée morte.

Karen est la dernière personne à l’avoir vue vivante. Qui Sabrina a-t-elle rejoint ce soir-là? Que se sont confié les deux jeunes femmes lors de ce dernier rendez-vous?

 

Avis : Quand j’ai découvert le résumé de ce roman, j’étais très intriguée. Encore une fois, j’étais sûre que les éditions Denoël allaient me surprendre.

Une jeune fille est retrouvée morte – à priori il s’agirait d’un suicide. Sa mère, ne pouvant se résoudre à accepter ce qu’elle entend, tente de remonter les derniers moments de sa fille. Cette dernière avait rendez-vous à la Maison de la Beauté, institut luxueux où massages et épilations sont le quotidien des esthéticiennes. L’une d’elle, justement, s’est occupée de Sabrina quelques heures avant sa mort. Peut-être en sait-elle plus que ce qu’elle veut bien dire ?

Dans ce roman, on suit différents points de vue, sautant dans le temps, d’un personnage à l’autre, nous permettant ainsi, petit à petit, d’avoir tous les éléments de cette affaire. Et ainsi, chapitre après chapitre, l’angoisse monte à mesure que l’étau se resserre. Car si on devine vite qui se cache derrière se cadavre, on découvre aussi toutes les personnes impliquées, tous les liens, toutes ces ramifications entre les différents personnages.

Le rythme n’est pas haletant, mais l’auteure tisse habilement sa toile, nous prenant dans ses filets, jusqu’à ce qu’on ne puisse pas reposer le livre avant de l’avoir fini. Et le plus glaçant, étant peut-être cette sensation d’inéluctable face à ce qui est en train de se produire sous nos yeux.

En bref, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman de Melba Escobar. Une très bonne découverte, et une auteure à suivre.

 

Merci aux éditions Denoël pour la confiance et la découverte !

8 réflexions sur “Le salon de beauté – Melba Escobar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s