Bâtard – Max de Radiguès

album-cover-large-33055.jpg

 

Éditeur : Casterman

Parution : 7 juin 2017

Genre : BD, thriller

 

Résumé : May et son fils Eugene tracent la route, le coffre de leur voiture rempli de sacs de billets de banque. Ils viennent juste de participer à un « coup » exceptionnel : 52 hold-ups simultanés à la même heure, dans la même ville. La police n’a rien pu faire !

Commence alors la cavale musclée d’un surprenant duo de braqueurs.

 

Avis : Je n’avais pas entendu parler de cette bande dessinée, mais elle est passée sous mon nez tout à l’heure, alors il m’a fallu moins de temps qu’il n’en faut pour le dire pour que je me plonge dedans. D’ailleurs, sachez qu’elle a obtenu le Prix Polar SNCF 2018 tout récemment, après avoir déjà obtenu le Prix des Lycéens à Angoulême cette année.

May est en cavale, avec son fils, le coffre rempli de billets. Elle fuit, mais quoi ? La police ? Ou peut-être plutôt d’anciens complices assoiffés par l’argent et le pouvoir ? Car il semblerait que quelqu’un soit en train de faire place nette parmi les participants de ces braquages … Alors elle fuit, avec Eugène. Mais les ennuis ne font que commencer, et notre duo va devoir faire preuve d’ingéniosité …

J’ai commencé cette bande dessinée complètement par curiosité, et je me suis régalée. J’ai adoré ce duo surprenant, dynamique, combatif, ainsi que les personnes qu’ils vont croiser sur leur route (les gentils, bien sûr !) qui amènent une touche d’humanité au récit. May est loin de tous reproches, ne serait-ce que parce qu’elle reste une braqueuse armée, prête à tout pour devenir une « personne normale », et pourtant, on s’attache à elle, à son fils embarqué malgré lui là-dedans, à leur histoire. Vous l’aurez compris, ici pas de jugement !

Max de Radiguès nous livre un thriller énergique, bourré de tensions (il s’agit quand même de méchants qui se courent après 😛 ), de moments où l’on retient son souffle jusqu’à avoir tourné la page, mais aussi de rebondissements et de révélations. J’ai beaucoup aimé la fin également qui, d’un côté, je trouve, ramène un vent de calme, de douceur après le rythme effréné auquel on dévore cette BD.

En bref, un prix bien mérité pour cette BD à la fois originale et simple, mais terriblement efficace.

16 réflexions sur “Bâtard – Max de Radiguès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s