The Promised Neverland, tome 1 – Kaiu Shirai & Posuka Demizu

couv-600x943.jpg

 

Éditeur : Kazé

Parution  : 25 avril 2018

Genre : Manga

Scénario : Kaiu Shirai

Dessin : Posuka Demizu

 

Résumé : Emma, Normal et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Gace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

 

Avis : Ça fait quelques mois (bien avant sa sortie française) que je vois ce manga partout et que les avis semblent unanimes. Il était donc temps que je me fasse mon propre avis, non ?

L’histoire se passe en 2045, à Grace Field House, un orphelinat à priori normal – si ce n’est que contrairement aux idées reçues, ici les enfants ne manquent de rien, sont heureux, se voient comme une famille, et considèrent tous la directrice comme leur vraie mère. On fait la connaissance d’Emma une petite fille espiègle de 11 ans, ainsi que de Norman et Ray, leurs 35 frères et sœurs. Chaque jour, les enfants passent des tests avant de pouvoir enfin jouer dehors. Un jour pourtant, ce bel équilibre se trouve fragilisé quand Norman et Emma découvrent l’horrible secret de cet endroit …

Dès le résumé, on devine que tout n’est pas vraiment tout beau tout rose à l’orphelinat, sans vraiment savoir à quoi s’attendre. Je dois dire que ça a été une grosse surprise pour moi, et j’ai adoré le tournant qu’a pris l’histoire ! A partir de là, le rythme s’accélère, devient plus angoissant : on se demande ce que les enfants vont faire de ce qu’ils ont découverts, et surtout, s’ils vont réussir à s’enfuir ou s’ils seront démasqués …

Si au début Maman fait bel et bien figure de personnage maternel, attachant, prévenant, affectueux, petit à petit on aperçoit autre chose derrière la façade, quelque chose de plus terrifiant, et on se demande toujours ce qu’elle réserve à ses enfants. Une chose est sûre, avec elle je resterai sur mes gardes ! Quant aux autres personnages, j’ai adoré Emma, Norman et Ray, même si je m’attendais à voir ce dernier un peu plus.

Les dessins quant à eux m’ont également bien plu, expressifs, détaillés, travaillés … j’ai beaucoup aimé l’apparence de ce que découvrent les enfants : on passe de dessins tout mignons à certains qui nous rendent presque mal à l’aise.

Au final, je comprends l’engouement autour de cette nouvelle série : j’ai adoré, autant du point de vue des personnages que de l’intrigue captivante et originale à souhait. Bonne nouvelle, la suite est sortie hier et est déjà en ma possession ! 🙂

Publicités

14 réflexions sur “The Promised Neverland, tome 1 – Kaiu Shirai & Posuka Demizu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s