Le jardinier de la nuit – The Fan Brothers

9782374081359_couv_1-761x1024.jpg

 

Éditeur : Little Urban

Parution : 12 octobre 2018

Genre : Album jeunesse

 

Résumé : De gigantesques sculptures envahissent la ville, changeant le paysage et le quotidien de ses habitants à tout jamais…

 

Avis : L’année dernière j’avais découvert « le fabuleux voyage du bateau-cerf » que j’avais trouvé vraiment magnifique. J’étais donc ravie de pouvoir découvrir ce nouvel album, d’autant plus que je trouve la couverture vraiment sublime et envoûtante !

William est un résident de l’orphelinat des chagrins. Les murs sont ternes, tristes, la façade fait presque penser à celle d’une prison. Un beau matin il découvre, émerveillé, la sculpture d’un hibou dans l’arbre. Jour après jour, de nouvelles sculptures voient le jour. Un lapin, une perruche, un éléphant. Et jour après jour, la foule des curieux est de plus en plus nombreuse. Il faut dire qu’on avait jamais vu ça rue des chagrins, ni même vu quelque chose d’aussi joyeux, tout simplement. Une nuit, William aperçoit un inconnu et décide de le suivre. Et si c’était lui, le mystérieux jardinier ?

J’aime beaucoup les éditions Little Urban, qui proposent toujours des albums originaux, tantôt drôles, tantôt poétiques, tantôt plein de réflexions. Cela faisait un moment que je n’avais pas eu l’occasion d’en découvrir un, alors je suis d’autant plus ravie d’avoir fait connaissance avec ce jardinier de la nuit.

L’histoire ici est sensible, délicate. Poétique. Et est indissociable de ces magnifiques illustrations, toutes aussi sensibles, délicates. Et poétiques. Au début de l’album, les dessins manquent de couleurs, tout est marron, grisâtre, tristouille. De toute façon, le décor est planté avant même que l’histoire ne commence : on est rue des chagrins, on est donc raccord. Pourtant, petit à petit, au fur et à mesure que le jardinier nocturne crée de nouvelles sculptures, la couleur, la vie reviennent dans la ville, jusqu’à devenir éblouissantes à la fin. Mais le changement est aussi visible sur ses habitants, sur William.

En effet, ce dernier va avoir la chance d’apprendre directement du jardinier qui, le temps d’une nuit, va sculpter avec lui. Lui, William, le petit orphelin, se voit remettre un savoir qu’il continuera de mettre en pratique par la suite. Un peu comme un héritage transgénérationnel, un but qui lui est révélé, la sensation que plus jamais il ne sera seul. La perspective de pouvoir créer quelque chose, lui qui jusque-là n’avait rien.

Au final, voici un magnifique album, qui fait la part belle à la création, à la nature, à la poésie.

 

Un grand merci aux éditions Little Urban pour la confiance et la découverte !

21 réflexions sur “Le jardinier de la nuit – The Fan Brothers

  1. Cette couverture est juste magnifique! (et je ne dis pas uniquement ça parce que j’adore les hiboux!)
    J’ai vraiment très envie de découvrir ce livre! Je me le note!!
    Merci pour la découverte!

  2. Pingback: Le Noir de la Nuit – Chris Hadfield & The Fan Brothers | ☆ L'heure de lire ☆

Répondre à Laure Manda Marie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s