Le mari de la harpiste – Laurent Bénégui

couv31394136.jpg

 

Éditeur : Julliard

Parution : 7 février 2019

Genre : Littérature

 

Résumé : Vous êtes-vous déjà approché d’une harpe ? L’instrument est magnifique, mélodieux, mais n’entre pas dans les ascenseurs, ne supporte ni le froid ni le chaud, coûte plus cher qu’une voiture, a plus de cordes qu’un régiment d’archers, plus de pédales qu’un peloton de cyclistes, et si vous n’en jouez pas tous les jours, vous perdez vos doigts. En toute franchise, une harpe, c’est le bazar dans votre vie. Mon problème, c’est que je suis tombé amoureux d’une harpiste…

 

Avis : Pour être honnête, si on ne m’avait pas proposé ce roman, je ne pense pas que je me serais arrêtée dessus en librairie. Et quelle erreur ça aurait été !

Vous avez déjà vu une harpe ? Comme tout le monde, j’imagine. Mais est-ce que vous vous êtes déjà intéressé à tout ce qu’il y a autour ? La galère de transporter cet instrument. Les heures passées à s’entraîner pour le musicien. En somme, la place qu’elle peut prendre dans une vie, dans un appartement, physiquement, mentalement. Tout ça, Basile en sait quelque chose, et pour cause ! il est tombé amoureux d’une harpiste. Pire encore, il l’a même épousée !

Plus haut, j’ai dit que ça aurait été une erreur de passer à côté de ce roman, et effectivement, je serais passée à côté d’une très jolie lecture. Quand j’ai découvert le résumé, j’ai été un peu intriguée : qu’est-ce que l’auteur allait bien pouvoir nous raconter pendant presque 160 pages ? Est-ce qu’il allait me captiver ? M’ennuyer ?

En réalité, Laurent Bénégui m’a complètement emportée. Si on m’avait dit que je me serais passionnée pour un roman dont l’un des personnages principaux est une harpe, je ne l’aurais sûrement pas cru. Parce que oui, vu l’importance de la harpe (en tant qu’instrument) dans la vie de Charlie puis de Basile, on peut dire qu’elle devient un personnage à part entière – et ainsi l’auteur revisite avec beaucoup d’originalité l’éternel triangle amoureux (qui d’habitude m’agace). Mon personnage préféré reste Basile. J’ai adoré sa façon de penser, de s’exprimer, et surtout, cet amour fou, inconditionnel pour Charlie, au point d’accepter cette harpe qui envahi leur vie, le faisant parfois passer en dernier. Mais il y a aussi Charlie, sa passion dévorante, sa candeur, et son amour pour Basile.

Ce roman est savoureux. Empreint d’une tendresse infinie, j’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Basile et Charlie, leur relation et ses différentes étapes. Mais surtout, le tout est sublimé par l’écriture de Laurent Bénégui, où humour et délicatesse se mêlent pour un rendu parfait. Les pages se tournent rapidement (certes, le roman ne fait même pas 200 pages, mais on a très envie de savoir comment les choses vont évoluer/finir) et on ne voit pas le temps passer, jusqu’à cette fin parfaite de beauté. C’était mon premier roman de l’auteur, mais je suis ravie de voir qu’il en a écrit une bonne dizaine ! 

En bref, vous l’aurez compris, j’ai vraiment adoré ce roman. Je suis ravie de m’être laissée tenter et d’avoir par la même occasion découvert la très jolie plume de Laurent Bénégui !

 

Un grand merci aux éditions Julliard pour la confiance et la belle découverte !

14 réflexions sur “Le mari de la harpiste – Laurent Bénégui

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s