Pourquoi les filles ont mal au ventre ? – Lucile de Pesloüan & Geneviève Darling

9782016270592-001-T

 

Éditeur : Hachette

Parution : 6 mars 2019

Genre : Documentaire Jeunesse

 

Résumé : Les filles ont mal au ventre qu’on leur demande d’être des princesses dès leur plus jeune âge. Les filles ont mal au ventre quand elles entendent « Ne pleure pas, tu n’es pas une fille. » Les filles ont mal au ventre quand le terme « féministe » devient une insulte. 
Manifeste féministe, ce livre dénonce le poids des normes sociales et des discriminations
dont souffrent les femmes, depuis leur enfance jusqu’à l’âge adulte. Petites, grandes, gaies, hétérosexuelles, bisexuelles, trans, queer, racisées, blanches, immigrantes, malades, pauvres, aisées, handicapées, tristes, affirmées ou timides… Les filles vivent des situations différentes. Elles ont chacune leur combat, leur force, leur richesse. À nous, ensemble, de les valoriser !

 

Avis : Quand j’ai vu passer ce livre pour la première fois, on m’a dit : « ah, encore un livre sur les règles ». Ou pas. Ou plutôt, loin de n’être que ça.

Je vais commencer ma chronique avec la première phrase du livre qui, je trouve, donne le ton :

« Les filles ont mal au ventre parce que le sexisme affecte tout le monde, tous les jours, de façon évidente, subtile, simple ou complexe. »

Que cela soit à travers de « simples » phrases dites à un garçon. « Ne fais pas ça, on dirait une fille ». « Pleurer comme une fille ». « Se battre comme une gonzesse ». Et tellement d’autres choses, tellement dites et redites qu’on dirait presque un proverbe.

Que cela soit à travers des jugements : sur un envie de se marier (ou pas), de ne pas avoir d’enfant. De boire, de s’amuser. Une façon de s’habiller. Coucher ou pas. Se raser ou pas.

Que cela soit à travers des choses atroces, quand leurs droits sont niés, bafoués, leurs corps meurtris, utilisés. Quand on parle de viols, d’agressions, et de tellement d’autres choses encore.

J’ai les cheveux qui se dressent sur la tête quand on me dit que le rôle de la femme est de s’occuper de la maison, de son conjoint, des enfants. J’entends ça très souvent de la bouche de personnes pas forcément beaucoup plus vieilles que moi. Qui trouvent ça normal de s’occuper de la lessive et des enfants pendant que leurs maris jouent au foot ou sortent entre copains. J’ai le cœur brisé quand j’entends parler d’un viol qui sera une nouvelle fois impuni. Quand j’apprends que le droit à l’avortement est remis en question dans tel ou tel état des Etats-Unis. Quand on me dit qu’une fille va être tuée parce qu’un homme a abusé d’elle.

Lire ce livre m’a donné mal au ventre. Parce qu’il fait réfléchir, appuie là où ça fait mal, oblige à réfléchir sur des choses parfois quotidiennes, devenues tellement banales qu’on ne les relève plus (à tort). Et puis parce qu’il rappelle ces chiffres, ces horreurs, ces injustices partout à travers le monde.

Au final, la réponse à la question posée sur la première de couverture du livre est tellement bien plus vaste. On parle ici de jugements, de sexualité, de pression, d’agression, du corps, de désir, de volonté, d’identité, du poids de la famille, de conflits plus grands, de la peur, et de tellement d’autres sujets. A peu de choses près, on a quelques lignes par page, accompagnées de chouettes illustrations. C’est bref, ça va droit à l’essentiel, et du coup, ça se lit à toute vitesse. C’est touchant, bouleversant, mais aussi terriblement révoltant.

J’aurais aimé vous citer toutes les phrases du livre, mais à la place, je vais juste me contenter de vous recommander, de vous demander de le lire (dès l’adolescence et bien après !). Vraiment. Pour ma part, je sais que je vais le lire, le relire, pour ne pas oublier ces réalités, pour ne pas oublier de me révolter, de discuter, de ne pas laisser passer de « simples » réflexions sexistes qui peuvent pourtant causer bien des dégâts.

 

28 réflexions sur “Pourquoi les filles ont mal au ventre ? – Lucile de Pesloüan & Geneviève Darling

  1. Bonjour,
    Je viens de commander ce livre à mes filles, deux jeunes femmes. Merci à vous pour ce partage qui je l’espère aidera des futures jeunes femmes et pourquoi pas des femmes.
    Très bonne fin de journée !
    🙂

      • Bonjour,
        Merci à vous pour ce partage, j’espère très fort que cette lecture les alertera sur des situations, actes et paroles inappropriés. Le partage est essentiel avec ses enfants, mais le lire s’est une validation supplémentaire. Il y a encore beaucoup de travail en la matière, je trouve les jeunes gens encore très violents avec les jeunes filles. J’ai même le sentiment d’une régression ou d’une normalité mise au grand jour, je ne sais trop comment l’analyser.
        Merci, à vous de même !

      • C’est exactement ça et c’est assez effrayant ! Pour beaucoup (garçons ou filles) la plupart de ces situations/inégalités/violences sont « normales » … Je viens d’avoir une petite fille et j’ai très peur de ce à quoi elle sera confrontée en grandissant :/

  2. J’avais prévu de l’emprunter mais à la lecture de ton avis, je pense m’orienter vers un achat, ce livre semblant traiter avec justesse des sujets forts qui, comme toi, tendent à me révolter…

  3. Roooh je l’ai vu passer sur Bookstagram !! Il donne envie… Je me considère féministe, donc forcément, j’aime ce genre de livre. Ton retour est chouette et très très vrai !! Tu as entièrement raison sur tout. En tout cas, tu donnes envie de le découvrir… !

  4. J’ai très envie de découvrir ce livre que je ne connais pas. Très sensible à tous ces sujets, je pense que je vais avoir envie de brûler le monde au fur et à mesure que les pages vont se tourner.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s