Sacrificial vote, tome 1 – Ryuya Kasai & Edogawa Edogawa

sacrificial-vote-1.jpg

 

Éditeur : Delcourt / Tonkam

Parution : 4 Juillet 2019

Genre : Manga

 

Résumé : Un jour, l’application nommée « Sacrificial Vote » apparaît sur le smartphone de Minato Imabari. Les participants s’avèrent être tous ses camarades de classe. La victime est ainsi désignée afin d’être « assassinée socialement ». Une simple impulsion pousse Minato à voter contre son amie, sans savoir que cette première élection entraînera des conséquences irréversibles sur l’ambiance et la vie en classe…

 

Avis : Hello tout le monde, me revoilà aujourd’hui avec un nouvel avis manga (décidément, j’enchaîne en ce moment !) d’un titre sorti tout récemment chez Delcourt.

Un beau jour, alors qu’elle est en train de jouer, une drôle d’application apparaît sur le téléphone de Minato, l’invitant à élire un ou une camarade de classe. La personne ainsi désignée par le plus grand nombre de voix aura à accomplir une épreuve qui, si elle échoue, la conduira tout droit à un suicide social… Très vite, le climat de la classe dégénère, chacun souhaitant voir ses petits secrets rester cachés, tout en en profitant, pourquoi pas, pour punir ceux qui le mériteraient …

Décidément, me direz-vous, encore un titre bien joyeux ! 😛 Après avoir lu quelques chroniques et vu passer ce manga à la librairie, j’ai eu envie de tester, l’idée de base me semblant « sympa ». Après lecture, effectivement, c’est plutôt original, et moins sanglant que ce que j’avais imaginé avec l’idée de sacrifice (ce que j’ai vraiment bien apprécié). On trouve également une petite critique de cette jeunesse sur-connectée, de ceux prêt à jeter les autres en pâture par jalousie, pour se venger ou sauver sa peau, et finalement, le harcèlement et le pouvoir de vidéos « dossier ».

Et justement, c’est dans ce type de situation que l’on révèle vraiment qui l’on est, n’est-ce pas ? Certains vont tout faire pour aider, tandis que d’autres tenteront surtout de se protéger, quitte à sacrifier d’autres personnes. Très vite des stratégies se mettent en place et les tromperies se multiplient, ce qui fait qu’on ne sait plus à qui faire confiance (c’est pire que Koh-Lanta dites donc !).

Il y a également un mystère qui plane suite à un événement qui se serait passé six mois plus tôt, et qui serait en lien direct avec le jeu qui est en train de se dérouler. J’avoue être assez curieuse quant à cette malédiction, mais pour ça il faudra attendre la suite !

Viennent ensuite deux choses qui m’ont moins plu. Premièrement, le dessin dont je ne suis que moyennement fan. Pourtant, pour le coup, il permet de bien identifier les différents personnages, leurs émotions. Ou même leur personnalité, vu que celui qui m’a le moins plu et le plus dégoûtée est pour le coup loin d’être beau, à la limite de mettre mal à l’aise ahah. Et puis il y a ce petit « bourreau », qui semble un peu en décalé avec son application, sûrement pour mieux taper sur les nerfs des participants. Ensuite – et vous allez dire que j’ai un problème avec ça -, le sexe. On ne peut pas avoir un ado qui a un secret qui n’est pas en lien avec ça ? A croire que dans cette classe, pas un n’a pas tourné une vidéo coquine, c’est fou.

En bref, un premier tome plutôt bien foutu, addictif, mené tambour battant, et où l’on se pose pas mal de questions. Personnellement, j’aime ces ambiances où tout le monde se méfie de tout le monde et où le pire peut encore être à venir.. Même si on est loin du coup de cœur, on passe un moment sympathique.

14 réflexions sur “Sacrificial vote, tome 1 – Ryuya Kasai & Edogawa Edogawa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s