Histoire d’@ – Laure Manel

9782253934677-001-T

 

Éditeur : Livre de poche

Parution : 2 janvier 2020

Genre : Littérature

 

Résumé : « Disons que j’avais envie de savoir où tu en étais dans l’existence, ce que tu étais devenue, à quoi ressemblait ta vie… si tu étais heureuse… savoir aussi, peut-être, si tu m’en voulais encore, ou si tu m’avais au contraire pardonné… »

Mathilde et Cyril étaient meilleurs amis, et leur relation fusionnelle semblait pouvoir résister à tout. Mais en partant pour New York sans se retourner, Cyril a laissé Mathilde dans l’incompréhension la plus totale. Douze ans plus tard, il réapparaît derrière son écran et espère reprendre leur amitié là où il l’a laissée. Lui donnera-t-elle une chance de renouer ? Quand le passé resurgit, comment le présent pourrait-il ne pas être ébranlé ?

 

Avis : Cela fait un moment que j’entends parler des livres de Laure Manel, sans jamais avoir franchi le pas… malgré deux de ses romans qui attendent déjà dans ma PAL depuis un moment. Pourtant, quand j’ai vu celui-ci passer, j’ai eu trèèès envie de le découvrir : j’adore les romans épistolaires, j’adore les histoires d’amour, et encore plus celles où l’on voit des personnages se retrouver et où l’on sent qu’il est évident qu’ils doivent être ensemble. Le résumé n’en disait pas trop, mais suffisamment pour m’intriguer : ce livre n’a donc pas traîné très longtemps dans ma PAL 🙂

Après des années de silence et de rancœur, Mathilde et Cyril reprennent contact par mails. Amis depuis toujours, leur belle histoire s’est terminée après un dérapage et le départ de Cyril pour New York. Après une prise de contact un peu froide, les deux anciens amis se remettent à échanger. Mais 12 ans plus tard, n’est-ce pas trop tard ? Est-ce une bonne chose de remuer le passé après tout ce temps ? Peuvent-ils réellement envisager de reprendre contact sans rien bouleverser ?

Ce genre de roman, c’est typiquement le genre d’histoire que j’adore. Un amour, une attirance si forte que le temps et l’absence ne peuvent rien y changer. Typiquement le genre d’histoire qui me fait rêver, me prend au cœur et que j’ai du mal à lâcher, tant j’ai envie de savoir comment ça va finir, et que j’ai envie que les êtres faits pour être ensemble soient enfin réunis – un peu comme dans Un jour en décembre de Josie Silver où l’on sait que les personnages sont faits pour être ensemble, mais passent pourtant des années à se croiser et à s’effleurer à peine.

Ici, pourtant, j’ai eu du mal avec le retour de Cyril. Peut-être sa façon de revenir. Peut-être parce que Mathilde avait bien avancé dans sa vie, qu’elle avait trouvé son équilibre, son bonheur – « même si ». Je lui en ai peut-être voulu de tout bouleverser, tout comme j’en ai peut-être voulu à Mathilde de ne pas interrompre leurs échanges, parce que tout ça n’est pas juste pour celui qui est là, ne sait rien, « ne pensait pas que ». Pourtant, quand l’amour est là, quand l’amour est fort, à un moment donné, il faut être honnête et ne pas se voiler la face. Faire ce qui est juste, pour tout le monde. Ce qui fait que, même si j’avais une idée de la fin que l’autrice allait choisir – bien qu’elle arrive (chapeau !) à nous faire douter jusqu’à très loin dans le roman – je crois que les deux m’auraient convenues (mon côté passionnel et mon côté plus sage/rationnel auraient été satisfaits dans un cas ou dans l’autre 😛 ). En revanche, ce qui m’a manqué, c’est un attachement aux personnages. Peut-être que si je m’étais attachée à Cyril, j’aurais été à 100% derrière lui, hors j’ai l’impression d’être restée un peu à distance.

Avant de commencer ma lecture, j’avais lu une chronique qui parlait du style d’écriture de Laure Manel. Alors, je dois dire que c’est magnifiquement écrit, j’adore ses phrases, certains mails de ses personnages sont vraiment sublimes, des déclarations à faire palpiter le cœur (si, si !). Par contre, c’est vrai qu’au début, j’ai trouvé le ton un peu en décalage. Pour des jeunes (on a à peu près le même âge, donc si, si, on est jeunes 😛 ), j’ai trouvé que leur façon de s’adresser l’un à l’autre était quelque peu désuète, et ne collait pas trop avec les mails qu’on s’envoie réellement. Ceci étant, j’aime les histoires bien écrites, aux belles tournures, donc ça ne m’a pas dérangée en soi (je comprends juste celles qui ont été un peu surprises au début de leur lecture) et je n’y ai vite plus fait attention.

En définitive, Histoire d’@ est une belle histoire, addictive par la tension entre les personnages et le doute qui plane sur leur avenir, par le format également puisque certains mails sont assez courts. Une histoire qui fait réfléchir, qui prend au cœur, une histoire bien écrite et avec laquelle on ne s’ennuie pas. Il m’aura juste manqué de m’attacher aux personnages pour que tout soit parfait, mais c’est une chouette lecture, à recommander en particulier aux amoureux des romans épistolaires. Pour ma part, j’en suis sortie avec l’envie de lire d’autres romans de Laure Manel, mais aussi de relire Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer 🙂

N’hésitez pas à me dire si vous l’avez lu, votre roman préféré de Laure Manel, celui par lequel je devrais commencer, tout ça, tout ça 😀

 

histoire

17 réflexions sur “Histoire d’@ – Laure Manel

  1. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour la découverte.
    C’est vrai que quand c’est un peu trop bien parlé pour l’âge des personnages, ça peut faire un petit « choc » et demander un temps d’adaptation lors de la lecture

  2. J’ai lu tous ses romans, sauf celui-là :p j’ai du mal avec les romans épistolaires, et ce que tu dis sur le décalage avec la langue d’aujourd’hui, de notre génération, risque de me déranger. Mais je vais sans doute céder et lire un jour cette histoire 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s