Agatha Raisin enquête, tome 16 : Jamais deux sans trois – M.C. Beaton

9782226435644-j

 

Éditeur : Albin Michel

Parution : 27 février 2019

Genre : Policier

Traductrice : Béatrice Taupeau

Titre original : The perfect paragon

 

Résumé : Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d’un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c’était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez. Jamais deux sans trois ?

 

Avis : Quand je cherche une petite enquête sympa, distrayante et addictive à lire, rien de tel que de me tourner vers cette chère vieille Agatha Raisin  (rooo, c’est affectueux Agatha, ne te vexe pas, tu n’es pas si vieille !) !

Depuis qu’elle a monté son agence de détectives, Agatha enchaîne les enquêtes de chats perdus. Mais quand elle tombe sur le cadavre d’une adolescente, et que l’un de ses clients est retrouvé mort, il est évident qu’elle ne peut pas laisser passer ça, non ? Et si… les deux affaires étaient liées ? Puisque la police ne semble pas décidée à se fier à son instinct, Agatha et son équipe prennent les choses en main !

Sans surprise, je vous dirai que j’ai passé un bon moment. Si l’enquête semble parfois un peu tirée par les cheveux – ou disons pleine de coïncidences – elle n’en reste pas moins agréable à lire. Et si dès le début j’avais un suspect en ligne de mire…. à raison, je n’avais tout de même pas tous les tenants et les aboutissants.

Depuis qu’Agatha est à la tête de sa propre agence de détective, je trouve ça chouette, ça donne un nouveau souffle aux romans. Elle apprend à travailler en équipe, de nouveaux personnages font leur apparition, mais on retrouve également d’anciens déjà croisés. Dans ce tome-ci, j’ai beaucoup aimé qu’elle soit moins égocentrique, au contraire, elle admet parfois avoir eu tort, et commence peut-être à réfléchir au sens de l’amitié. Si, comme à son habitude, dès qu’un homme apparaît elle ne peut s’empêcher de voir mariée avec lui, ici ça n’est vraiment qu’au second plan, ça change un peu.

Enfin, foooorcément, je dirais juste qu’avec une telle fin, je ne laisserai pas passer trop de temps avant de lire le tome suivant !

En bref, si vous cherchez une série policière sympathique, légère, mais addictive, n’hésitez pas à faire la connaissance de cette quinquagénaire pleine de vie et de surprises !

 

 

Merci aux éditions Albin Michel pour la confiance et l’envoi !

 

Dans la même série :

 

Hamish Macbeth :

 

19 réflexions sur “Agatha Raisin enquête, tome 16 : Jamais deux sans trois – M.C. Beaton

  1. Pingback: Hamish Macbeth, tome 2 : Qui va à la chasse – M.C. Beaton | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s