Hunger Games, tome 2 – Suzanne Collins

 

Éditeur : Pocket Jeunesse

Parution : 10 octobre 2019

Genre : Young Adult

 

Résumé : À la fois symbole de la rébellion et marionnette d’une dictature sanglante, Katniss a le pouvoir entre ses mains… liées.

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. À l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

 

Avis : Comme vous le savez, je me suis plongée il y a deux semaines maintenant dans l’intégrale de Hunger Games, que j’ai vite dévoré. J’ai adoré lire le premier tome, du coup j’attendais beaucoup du tome suivant.

Katniss et Peeta sont revenus en vainqueurs dans leur District 12. Mais si devant la caméra, ils jouent toujours les amoureux transis, derrière, la réalité est beaucoup plus froide. Quant à Snow, machiavélique président du Capitole, il n’a pas digéré la façon dont Katniss a mis fin aux derniers Jeux, et très vite, il le lui fait savoir. En parallèle, la révolte semble commencer à gronder dans les autres Districts. Très vite, on annonce une nouvelle édition des Hunger Games, correspondant cette année à la troisième Expiation, modifiant spécialement légèrement les règles habituelles…

Quel bonheur de pouvoir enchaîner ! C’est un peu traître d’avoir l’intégrale, parce qu’une fois le premier tome fini, c’était impossible de s’arrêter. Comparé au premier tome, j’ai trouvé que l’action était plus lente à se mettre en place, parce que, je m’en rends bien compte en écrivant cette chronique, ce sont les Jeux que j’attendais avec impatience, voir nos personnages retourner dans l’arène, s’affronter (oui… ça fait un peu sadique dit comme ça). Pour être honnête, je me rappelais de l’annonce de l’Expiation, de certaines choses de l’arène, mais pas de comment les choses finissaient et j’avais hâte de (re)découvrir ça.

Au final, même si au début il n’y a pas une action de fou à proprement parler, des tas de choses se mettent en place au fur et à mesure, par exemple pendant la tournée des Vainqueurs, concernant le soulèvement de certains Districts, le symbole qu’est devenu Katniss, le rôle que va jouer Snow, etc, ce qui fait que, clairement, on ne s’ennuie pas. En revanche, forcément, ça prend beaucoup de place, et finalement, le passage dans l’arène est plus court que ce que j’aurais cru et j’en ai été un peu frustrée (vous savez, quand on aime, on ne compte pas 😛 ). Mais par exemple, ça permet de voir un peu plus Prim, ou Gale, alors je ne me plains pas tant que ça !

Combien de fois durant ma lecture ne me suis-je pas dit que Suzanne Collins était sadique, ou un génie (ou un parfait mélange des deux). C’est addictif, l’ambiance est dingue, unique, on dévore certains passages en apnée et le pire ? c’est qu’on en redemande !

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé découvrir de nouvelles têtes, notamment parmi les vainqueurs. Finnick, Beetee, Johanna. Maintenant que je connais mieux Peeta (oui, deux romans et on est potes lui et moi !) je le trouve plus crédible, j’aime sa force qui lui est propre, sa façon d’utiliser les mots, de nous surprendre à sa façon. J’aime toujours autant Katniss, elle me bluffe à chaque fois, elle est intelligente, courageuse, forte, et pourtant elle a aussi ses failles : loin d’être parfaite, elle est humaine, attachante et c’est beaucoup mieux. Certaines scènes m’ont donné des frissons. Encore une fois, mon seul regret est de ne pas en savoir plus sur les autres personnages, par exemple justement, Finnick ou  Johanna, qui semblent tellement intéressants, on n’a pas leurs points de vue, et en plus je les ai trouvé quand même assez « en retrait » face à Katniss.

Quant à la fin ? J’ai adoré ! J’avais à peine posé mes yeux sur le dernier point, que je tournais frénétiquement les pages pour commencer le troisième tome, c’est dire ! (enfin, par contre, si je n’avais pas eu la suite sous la main, j’aurais peut-être été grossière, ahah, parce que pour un cliffhanger, c’en est un beau !).

En bref ? Foncez ! Si vous avez lu la saga, relisez-la. Et si vous ne connaissez pas encore, qu’est-ce que vous attendez ?!

 

Dans la même saga :

11 réflexions sur “Hunger Games, tome 2 – Suzanne Collins

  1. C’est vrai qu’avoir le point de vue d’autres personnages comme Finnick aurait pu être intéressant et, en même temps, c’est aussi ça que j’aime dans Hunger Games : on suit Katniss et c’est elle qui nous raconte son histoire, qui nous donne son point de vue au fil des événements. C’est un peu comme si nous étions son journal intime.

      • Tu trouves cela plus fréquent désormais ou c’est juste parce que tu lis plus souvent des romans avec ce genre de narration ? J’avoue ne pas m’être attardée là-dessus mais je vais essayé de faire attention désormais, en prenant en compte l’année de publication (il y aurait sûrement des stats très intéressantes à faire sur le sujet, mais ça doit être long et fastidieux!) ^^

      • Question intéressante :p Ce n’est pas une généralité donc je suppose que ce sont mes lectures qui utilisent souvent ce genre de narration… En jeunesse mais surtout en romance, après bien sûr ce n’est pas une généralité ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s