Les dragons de l’impératrice – Alice Sola

Éditeur : Magic Mirror

Collection : Enchanted

Parution : 16 mars 2020

Genre : Fantastique, réécriture

Résumé : « La princesse Turandot était maudite. Elle était née avec un démon dans la tête. »

Au cœur de la cité impériale, entre les paravents, les ombrelles et les coiffes des nobles dames, rôde un murmure, prémisse d’une terreur sans nom. La Princesse Turandot cache le monstre qui l’habite dans le sang et la cruauté tandis que l’empereur, son père, détourne le regard. Dans l’ombre, l’avènement du démon approche.

Les chemins de trois héros vont s’entremêler et croiser celui de la Princesse Cruelle. Destinée, chance ou malédiction ?

Hua Mulan, qui dissimule sa féminité depuis des années, le Général de guerre Shen et Calaf, le prince déchu, devront chercher ce qu’on ne peut trouver pour tenter de délivrer l’héritière et le peuple. Mais l’empire, coupable et corrompu, peut-il seulement être sauvé ?

Après Le Lac des Cygnes, retrouvez la plume douce d’Alice Sola dans ce roman épique et féerique qui mêle les légendes de Turandot et de Mulan.

Avis : Vous le savez sans doute déjà maintenant, j’aime beaucoup les titres édités par Magic Mirror éditions, cette maison spécialisée dans la réécriture des contes de fée, qui nous reconnecte à ce merveilleux, ces mondes enchantés et ces univers fabuleux. Pour le moment, je n’ai été déçue par aucun des romans que j’ai lu chez eux, bien au contraire ! Dans le titre que je vous présente aujourd’hui, on part pour la Chine impériale, on croise des phénomènes surnaturels, un dragon ou même une femme déguisée en homme. Ça vous dit quelque chose, non ?

Pour beaucoup, la princesse Turandot n’est rien d’autre qu’une princesse cruelle, se délectant de la mort des pauvres hommes qui osent la demander en mariage. En réalité, la jeune femme lutte contre un mal qui la ronge, la submerge, et qu’elle tente de contrôler comme elle peut. L’arrivée de Calaf pourrait peut-être enfin renverser la donne et lui permettre de souffler un peu. Enfin, à condition que la princesse accepte son aide … En parallèle, le père de la jeune femme, l’empereur de Chine – Fils du Ciel, charge ses deux meilleurs généraux, Shen et Hua Mulan de trouver un animal mythique fantastique qui pourrait peut-être aider sa fille. S’ils ne reculeront devant aucun danger pour mener à bien leur mission, les obstacles seront nombreux. Surtout, la princesse peut-être encore vraiment être sauvée ?

Oubliez tout ce que vous pensez savoir si comme moi vous ne connaissez de Mulan que le dessin animé qui a bercé notre enfance. Ici, Alice Sola s’inspire librement de l’opéra « Turandot » de Puccini, et j’ai adoré cette idée (qui donne envie de le découvrir) ! Grâce à ça, on suit tantôt la princesse impériale, tantôt Mulan sur le champ de bataille. On se passionne pour les deux parties de cette histoire, ce qui fait que la tension monte petit à petit, on a toujours envie de savoir ce qui se passe pour l’une ou l’autre, surtout qu’on les laisse parfois dans des situations bien complexes en fin de chapitre !

Je dois bien avouer que je lis peu de romans qui se passe en Chine, à cette époque, et pourtant, j’adore ça ! J’ai vraiment adoré l’ambiance ici, envoûtante, captivante, mystérieuse, avec un léger parfum suranné. La plume d’Alice Sola que je découvrais ici pour la première fois fonctionne à merveille pour faire renaître cet univers incroyable. Ses mots s’agencent pour faire naître la tension, mais elle n’oublie pas de manier l’humour notamment avec le personnage de Xiao, qui rajoute vraiment quelque chose à l’histoire.

Et justement, parlons-en des personnages ! J’ai beaucoup aimé nos deux duos, leur façon de fonctionner ensemble, les épreuves auxquelles ils sont chacun confrontés de leur côté. Mulan m’a beaucoup plu pour sa force, son courage, son « sacrifice » pour sauver son père grâce auquel elle va pourtant finalement se trouver elle-même. Quant à Calaf, c’est typiquement le genre de héros qui fait palpiter mon cœur (:-P), marqué par un passé douloureux, prêt à tout pour ceux qu’il aime, entêté, courageux. Mais je l’avoue, ma préférence va à Turandot, peut-être parce que contrairement à Mulan je la découvrais totalement, toujours est-il que j’ai eu un véritable coup de cœur pour elle, son caractère, sa force face aux forces auxquelles elle se confronte quotidiennement, tout ce qu’elle porte en elle.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman. J’ai eu du mal à trouver du temps pour vraiment m’y consacrer comme je l’aurais voulu, entre la fin du confinement et la reprise du travail, mais ça a été un réel plaisir de plonger dans cet univers, et un crève-cœur de quitter ses personnages. Si vous aimez les réécritures de contes et/ou si vous cherchez un livre fantastique et dépaysant, si vous voulez être transporté, FONCEZ !

Romans parus chez Magic Mirror Editions chroniqués sur le blog :

17 réflexions sur “Les dragons de l’impératrice – Alice Sola

  1. Pingback: Tant que vole la poussière – Cameron Valciano | ☆ L'heure de lire ☆

  2. Pingback: Blue – Annabelle Blangier | ☆ L'heure de lire ☆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s