Six pieds sous terre, tome 1 : Antrum – Megära Nolhan

51Kc-nXjnyL

 

Edition : Auto-édité

Parution : 14 février 2020

Genre : Dystopie, post-apo

 

Résumé : Les Anciens ont détruit le monde. Ils ont forcé l’humanité à descendre sous terre pendant que la Terre guérissait. Mais la Terre n’a pas guéri.

Il ne reste pas grand-chose de l’humanité. Les survivants ont trouvé refuge dans un biodôme souterrain : Antrum.
Jaleena, vingt ans, a toujours vécu sous terre. Elle n’a qu’une vague idée du monde du dehors, encore ravagé par les radiations causées par ses ancêtres. Elle se bat pour devenir médecin et sortir sa famille de la misère.
Alors qu’elle échoue une énième fois au concours d’entrée en médecine, une étrange épidémie fait son apparition et décime son peuple, qui n’a pas les moyens de se guérir.
Car à Antrum, l’oxygène a depuis longtemps remplacé l’argent.

 

Avis : La dernière fois que j’ai jeté un coup d’œil aux SP disponibles sur Simplement Pro, je suis tombée sur le premier tome de Six pieds sous terre. La couverture m’a d’abord attirée (simple mais très réussie je trouve !), puis le résumé m’a conquise, et j’ai été ravie de le recevoir à la maison, d’autant plus que l’autrice a eu l’extrême gentillesse de m’envoyer un marque-page et un gentil mot par la même occasion.

La Terre telle que nous, nous la connaissons aujourd’hui, a été détruite par ceux que l’on appelle les Anciens. Obligés de se réfugier sous terre pour espérer survivre, l’humanité restante s’est organisée dans ce qui a été baptisé Antrum, un biodôme souterrain. Là, ses habitants – qui n’ont jamais réellement vu le jour – obéissent au Leader, dirigeant dur et impitoyable qui ne cesse de creuser l’écart entre les différents niveaux. Car pire que l’argent, c’est l’oxygène qu’on gagne ou perd ici, les moins bien lotis ne sachant même pas s’ils auront encore de quoi respirer le lendemain. Alors qu’un nouveau jeune homme apparaît à son niveau, Jaleena, 20 ans, échoue une nouvelle fois au concours de médecine. Quand une étrange maladie mortelle fait son apparition et touche les siens, sa grand-mère lui révèle un peu plus de son histoire. Décidée à ne pas laisser les choses continuer à se dégrader, la jeune femme prend les choses en main.

Je suis toujours ravie de découvrir des titres peu ou pas connus, me lancer sans à priori, sans me sentir obligée d’aimer parce que je n’ai lu que des avis positifs, ou au contraire influencée par des avis négatifs. Ici, je me suis plongée dans ce roman sans trop réfléchir, avec juste l’envie de passer un bon moment, et finalement ça a bien été le cas ! Si je n’avais pas eu des journées aussi chargées, je crois que je l’aurais lu bien plus rapidement encore : c’est entraînant, addictif, il y a des rebondissements et on a envie de savoir comment les choses vont tourner. D’ailleurs, il y a deux twists en particulier que j’ai beaucoup aimé, dont la toute fin du livre, géniale !

On est dans un récit post-apocalyptique, la Terre a été détruite et les humains restant s’organisent pour survivre. Il me semble que ce n’est pas le premier roman de ce genre où les hommes descendent sous terre (Hunger Games de Suzanne Collins, ou il me semble dans Silo, de Hugh Howey .. Je n’ai pas lu ce dernier mais n’hésitez pas à me dire !) mais j’aime plutôt bien cette idée. La population est répartie différemment selon plusieurs niveaux, créant un fossé, un écart entre les riches et les pauvres. La révolte gronde à mesure que les inégalités se creusent (j’aurais peut-être aimé plus de réflexion sur cet état de fait d’ailleurs, je trouve ça toujours intéressant). Evidemment, on se doute que le Leader ne dit pas toute la vérité, mais c’est aussi ça l’intérêt de ce genre de roman, je n’ai donc pas été déçue.

Je râle souvent quand on est « obligés » d’avoir de la romance dans ce type de récit, c’est évidemment le cas ici, mais j’ai aimé ce qu’en a fait l’autrice. Je ne vous en dit pas plus 🙂 Les personnages sont attachants et intéressants. Jaleena n’est pas une ado écervelée, elle a 20 ans et une maturité étonnante pour une fille de son âge, elle a des compétences en médecine et passe son temps avec sa grand-mère à essayer de sauver les gens de son niveau, trop pauvres en oxygène pour espérer être pris en charge par de vrais médecins. Elle est courageuse, fonceuse et déterminée. Sa grand-mère est également très touchante, quant à ses amis j’aurais aimé les voir davantage. Axel est également très attachant, ainsi que sa famille. J’ai surtout aimé le roman à partir du moment où Jaleena les rencontre, ça plus les révélations qui en découlent donnent une autre dynamique au roman et le rendent totalement passionnant.

Même si j’avais deviné certaines choses, j’ai été également plusieurs fois surprise, et j’ai vraiment beaucoup aimé les choix de l’autrice. A la fin de ce premier tome, on a juste envie de se jeter sur la suite, qui promet également d’être très intéressante ! Pour dire deux mots sur l’écriture de l’autrice, il reste de toutes petites coquilles (j’ai survécu donc ça va :-P) et certaines tournures sont peut-être un peu maladroites parfois, mais vraiment, dans l’ensemble, c’est addictif et fluide.

En bref, voici un roman plutôt original par ses rebondissements, addictif et rondement mené. A découvrir !

 

Un grand merci à Megära Nolhan ainsi qu’à la plateforme Simplement pro pour la confiance et la découverte ! 🙂

16 réflexions sur “Six pieds sous terre, tome 1 : Antrum – Megära Nolhan

  1. Bonjour,
    Votre publication me plaît, bien que son contexte n’est pas bien joyeux et fais écho quelque peu à la pandémie que nous vivons et à la catastrophe écologique qui se met en place…
    Je note, merci beaucoup !
    Belle semaine à vous !
    🙂

Répondre à Rinne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s