Mon premier imagier des signes – Alice Gravier

Editeur : De la Martinière Jeunesse

Parution : 27 août 2020

Genre : Imagier bébé

Avis : Alors que de plus en plus de parents et professionnels de la petite enfance s’intéressent à la langue des signes, on voit sortir davantage de livres pour les accompagner. Avec Manon, on a tenté sans trop forcer non plus, ça nous permettait de comprendre ses besoins, ses envies quand elle ne parlait pas encore. En revanche, maintenant qu’elle commence à (bien) parler, elle ne signe plus du tout, c’est marrant. En tout cas, je suis toujours curieuse de découvrir des ouvrages sur le sujet.

Cet imagier, illustré par Alice Gravier, est magnifique. Ses illustrations sont vraiment très belles. Sur la page de gauche, le signe est illustré, sur la droite on a la mise en action avec par exemple l’objet demandé, le sentiment abordé, la personne citée etc. Le point génial de ces illustrations : la diversité des enfants représentés, filles, garçons, des blonds, des bruns, des cheveux bouclés, des enfants blancs, asiatiques, noirs, et même un enfant atteint du syndrome de Down si je ne dis pas de bêtise (d’après les hashtags d’Alice Gravier sur son Instagram). Je trouve ça super, ça évite de proposer un modèle « unique » auquel les enfants ne s’identifie pas spécialement ou n’identifie personne de leur entourage.

A chaque signe présenté, un court texte explique le geste à faire. Parfois, je préfère regarde des vidéos pour bien comprendre le geste, mais j’ai trouvé qu’ici c’était plutôt clair. On a en tout 26 signes qui vont permettre à l’enfant de s’exprimer sur ses besoins (pipi, caca, boire, manger, dormir, …), ses émotions (content, avoir mal ou peur, …) ou son univers (jouer, papa, maman, bonjour, ///), tout en favorisant l’acquisition du langage.

En bref, voici un très chouette imagier des signes à découvrir dès 6 mois. En plus, la jaquette du livre se déplie pour devenir une belle affiche !

Merci aux éditions de la Martinière Jeunesse pour la confiance et l’envoi !

22 réflexions sur “Mon premier imagier des signes – Alice Gravier

  1. Ma fille qui travaille avec des malentendants a pris l’habitude de signer quelques gestes avec ses enfants (3 et 41/2 ans). Ils aiment cette façon de terminer une rencontre, une histoire qui leur est racontée, un bonsoir et des souhaits de jolis rêves. C’est un langage apaisant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s