Âge tendre – Clémentine Beauvais

Editeur : Sarbacane

Collection : Exprim’

Parution : 19 août 2020

Genre : Young adult

Résumé : La Présidente de la République l’a décidé : tout élève doit faire, entre sa troisième et sa seconde, une année de service civique quelque part en France. Valentin Lemonnier n’a pas de chance : ses vœux ne sont pas respectés, et il est envoyé dans le Pas-de-Calais, dans un centre pour personnes âgées atteintes d’Alzheimer, minutieusement reconstitué pour ressembler à un village des années 60.

Sa première mission semble assez simple : écrire une lettre à une pensionnaire qui a répondu à un concours dans un Salut les Copains de 1967, pour lui annoncer que, malheureusement, Françoise Hardy ne va pas pouvoir venir chanter dans leur ville.

Sauf que c’est difficile d’annoncer une telle mauvaise nouvelle. Alors il annonce l’inverse. Françoise Hardy viendra ! il s’y engage personnellement. Et pour ce faire, il va falloir trouver un sosie de la star, qui vienne chanter son tube La maison où j’ai grandi à tous les pensionnaires.

Avis : Depuis que j’ai découvert « Songe à la douceur », je ne manque aucun des romans de Clémentine Beauvais. J’aime sa plume, ses univers, ce qu’elle fait passer dans ses textes – souvent loufoques. Inutile de vous dire que quand j’ai découvert le résumé de son petit dernier, il me le fallait absolument.

Dans « Age tendre », l’autrice imagine que tous les ados doivent effectuer un an de service civique entre la 3ème et la 2nde. Bon gré mal gré, Valentin a soigneusement posé ses vœux, avant de déchanter en apprenant que rien n’avait été respecté et qu’il partait tout droit à Boulogne-sur-mer, dans un centre pour personnes atteintes d’Alzheimer, où l’on reconstitue les années de jeunesse des résidents. Voilà notre jeune introverti plongé tout droit dans les années 60, une expérience unique dont il ressortira changé.

Ce roman est écrit sous forme de rapport de stage (un long, très long rapport de stage, pauvres professeurs !), où Valentin se confie sur cette année unique qu’il n’aurait jamais cru vivre. Peu à peu, grâce aux années 60, à Françoise Hardy, à ces rencontres qui chamboulent tout, il s’ouvre, se dépasse et dépasse ses angoisses, il grandit, se découvre. Comment vous dire à quel point je me suis attachée à ce garçon, comment j’ai aimé le voir s’épanouir tel une fleur (maintenant j’ai envie de chanter « mon amie la rose ») et se rendre compte de son évolution.

Si j’ai beaucoup aimé les pensionnaires et les employés, forcément, Sola m’a énormément touchée de par son histoire. Sa relation avec Valentin, aussi unique qu’imprévu, fait parti de ce que j’ai préféré lire dans ce roman.

Clémentine, de son talent unique, nous offre un roman féministe, loufoque, drôle, pétillant, mais aussi terriblement touchant, émouvant. Il nous parle de mémoire, de transmission, de vieillesse, d’amitié, de familles, de couples, de trahison (selon le point de vue), de différences, de l’adolescence… Bref, de la vie quoi !

Petit plus comme à chaque fois aux Editions Sarbacane, on trouve une playlist au début du roman (à retrouver également sur YouTube) qui sent terriblement bon les sixties ! 🎶

En bref, joli coup de cœur pour ce roman touchant et unique !

Merci aux éditions Sarbacane pour la confiance et l’envoi !

De la même autrice :

18 réflexions sur “Âge tendre – Clémentine Beauvais

  1. Wouah, les années de ma jeunesse! Ceci dit, n’ayant pas (encore) Alzheimer (j’en suis juste au stade où j’ai oublié son prénom), je préfère vivre avec mon temps (espérant que la Covid durera moins que les pertes de mémoire). Mais ton billet est pétillant de joie de vivre à construire et expérimenter. Un chouette livre, semble-t-il.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s