Je joue mes grands airs au piano – Marion Billet

Editeur : Gallimard Jeunesse

Collection : Mes livres-pianos

Parution : 1er octobre 2020

Genre : Livre musical / Piano

Avis : La semaine dernière je vous présentais un titre de la même collection, consacré aux comptines. Cette fois, c’est Marion Billet qui se colle aux illustrations, et c’est aux airs les plus connus de musique classique qu’on a le droit ! Pour ceux qui n’ont pas lu mon précédent article, je vais reprendre un peu ce que j’avais écrit 🙂

L’utilisation ici est très simple, une fois le bouton ON enclenché, l’enfant peut choisir 3 modes : écouter, jouer, inventer.

  • Pour écouter la chanson, il suffit de sélectionner cette position (signalée également par le dessin d’une oreille) puis de choisir la chanson désirée en appuyant sur l’une des 6 pastilles (l’Hymne à la joie de Beethoven, le Boléro de Ravel, la Truite de Schubert, le Printemps de Vivaldi, Sonate pour Piano n°11 de Mozart, Berceuse de Brahms).
  • Pour jouer la chanson, il suffit de sélectionner cette position (signalée par une petite ampoule) puis de choisir la chanson. Et là, c’est génial : il suffit de suivre les lumières. Quand une touche s’éclaire, il suffit d’appuyer sur la pastille, puis d’enchaîner avec la suivante, et ainsi de suite. Personnellement, j’ai trouvé ça super, et surtout bien adapté aux enfants. A chaque fois je vois des livres où il faut suivre les couleurs, ce qui n’est finalement pas toujours simple pour les plus jeunes. Là, alors que le livre est conseillé à partir de 3 ans, Manon essayait déjà de suivre les lumières (même si clairement elle préfère appuyer où elle veut) : c’est tout de même plus simple – pas besoin non plus de connaître les notes.
  • Enfin, pour inventer c’est tout simple, il suffit de sélectionner cette position et de laisser parler son imagination pour inventer sa propre musique ! Mozart n’a qu’à bien se tenir !

Sur le petit chevalet situé au-dessus du piano, on a un rappel des consignes, puis chaque musique est illustrée, accompagnée d’une petite explication / anecdote.

Vous l’aurez donc compris, je suis vraiment conquise par ce type d’ouvrage ! Si vous cherchez une idée sympa et originale, n’hésitez pas 🙂

Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour la confiance et l’envoi !

Dans la même collection :

14 réflexions sur “Je joue mes grands airs au piano – Marion Billet

  1. C’est évidement sympa comme tout et, Dieu sait si je partage l’envie d’éveil musical pour tous les enfants. Mais, pour moi, il y a un hic: tous ces livres sonores demandent de l’énergie, le plus souvent des piles et pas toujours rechargeables. Cela me suffit à écarter ce genre de lire et on en revient au carnet de chants illustré et offert à chaque naissance dans la famille et chez les amis. Ce carnet est l’oeuvre, dans sa conception de mon épouse et, la petite main qui réalise les découpes et collages, c’est moi. Pas de plus grand bonheur que quand ma fille me raconte que ses deux princesses ont demandé le carnet de chants comme histoire de mise au lit.

    • Oh mais c’est super ça comme idée ! j’adore ! En plus ça reste au moins 🙂
      C’est vrai que les livres sonores demandent des piles, pour le moment je n’en ai changé aucune mais je reconnais bien volontiers qu’on a vu plus écolo ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s