Prunelle, sorcière rebelle ; tome 1 – Agnès Laroche

Editeur : Rageot

Parution : 20 janvier 2021

Genre : Roman Jeunesse (10-12 ans)

Résumé : Prunelle est une sorcerelle qui pratique la magie douce pour améliorer la vie des habitants du comté de Tendreval. Un jour, instinctivement, elle lance un sort de magie forte, strictement réservé aux sorciers, les Eclaireurs. Or le père de Prunelle est le chef des Eclaireurs…

Prunelle est confrontée à un dilemme  : cacher la vérité à son père qu’elle adore ou lui avouer qu’elle a trahi sa confiance. Elle hésite, mais comment ignorer l’appel de la magie qui palpite en elle  ?

Avis : Après ma lecture intense de « Plein gris », je cherchais quelque chose de plus léger, moins dur, et mon choix s’est porté sur ce roman paru tout récemment.

Dans le monde de Prunelle, les choses sont plutôt simples : les femmes sorcerelles pratiquent la magie douce (embellir une tenue, retrouver un enfant, apporter un peu de bonheur et de légèreté), quant aux hommes – appelés Éclaireurs -, ils pratiquent la magie forte (soignent, guérissent, construisent, défendent). Et il est inconcevable que les choses changent. Prunelle en a bien conscience – son frère, sensible à la magie douce, a été chassé par leur père -, pourtant, quand elle réalise qu’elle est capable de pratiquer la magie forte, elle hésite sur la marche à suivre. Prendre le risque d’en parler ? Renoncer ? Après tout, elle est aussi douée qu’un homme et trouve cette loi tellement injuste. Mais avant même qu’elle ne puisse prendre sa décision, les choses se compliquent…

J’ai dévoré ce roman en à peine quelques heures : l’écriture est fluide et les chapitres relativement courts. Mais on a également une intrigue dynamique, addictive, sans temps mort, avec suffisamment d’action et de rebondissements pour qu’on ait du mal à reposer le livre.

Suivre Prunelle (et Nox, leurs amis) a été une expérience de lecture très intéressante : elle est courageuse, attachante, volontaire, elle évolue tout au long du récit (et évoluera encore, j’en suis sûre). Elle se découvre, apprend, s’adapte. Et surtout, elle se bat contre les préjugés sexistes qui cantonnent les filles aux choses douces et mignonnes, et les garçons au danger et la force (sans leur laisser la possibilité de choisir entre les deux magies). J’ai beaucoup aimé voir abordés ces thèmes dans un roman jeunesse, aussi subtilement intégrés à l’histoire : le message est important.

J’ai juste trouvé dommage qu’il ne soit mentionné nul part qu’il s’agissait d’un premier tome. Plus j’avançais dans ma lecture, plus je me doutais que c’était impossible que tout soit résolu, mais j’aurais aimé le savoir avant de me lancer. Enfin, maintenant que c’est fait, assurément, il me faudra connaître la suite !

En bref, ce roman aura été une belle découverte. Une intrigue rondement menée, addictive, portée par une héroïne attachante et courageuse que j’ai hâte de retrouver dans la suite de ses aventures.

16 réflexions sur “Prunelle, sorcière rebelle ; tome 1 – Agnès Laroche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s