Je t’aimais déjà – Andrée-Anne Cyr & Bérengère Delaporte

Editeur : Les 400 Coups

Parution : 4 février 2021

Genre : Album Jeunesse

Résumé : Un jeune enfant trépigne d’impatience : il aura bientôt un petit frère ou une petite soeur. C’est avec un enthousiasme débordant qu’il aide sa famille à tout préparer pour le grand jour. Seulement, rien ne se déroule comme prévu… Au retour de l’hôpital, ses parents ont les mains vides et le coeur rempli de tristesse. Le bébé tant attendu est mort à la naissance.

Avis : Il y a quelques temps, je cherchais des albums abordant la question du deuil périnatal, et force m’a été de constater qu’il existait peu de choses. Pourtant, c’est un drame réel, qui touche énormément de familles et dont il est important de parler. C’est pour ça que j’ai finalement choisi de vous présenter cet album que j’ai vu récemment passer, pour le réconfort, le soutien qu’il peut apporter, et parce que non, ce n’est pas, ça ne doit pas être tabou, encore moins au sein d’une famille.

Cet album est tout simple : on suit un petit enfant impatient de rencontrer son petit frère ou sa petite sœur, encore plus depuis qu’il l’a senti bouger dans le ventre de maman. Il a aidé à décorer sa chambre, il a choisi un jouet pour s’amuser, une couverture pour tenir chaud, un livre d’histoire, il a même appris des tours de magie pour épater le bébé. Il n’y a pas à dire, ce bébé, il l’aime déjà ! Enfin, le grand jour est arrivé, papa et maman sont partis pour la maternité.

Mais les choses ne se sont pas passées comme prévues. Pas besoin de détails, l’essentiel du drame est là : papa et maman reviennent sans bébé à la maison, il est mort à la naissance. Notre petit narrateur commence par faire un dessin pour quand le bébé reviendra, avant de comprendre que quand on est mort, c’est pour toujours. Alors il donne son prénom à sa peluche, pour ne pas oublier. Un voile de tristesse s’est déposé sur la maison, tous les trois sont tristes et apprennent à conjuguer avec l’absence de ce bébé qui prenait déjà tant de place dans leur cœur. Puis un jour reviennent les rires, doucement, ces rires qu’ils auraient aimé partager avec le bébé, mais qui n’effaceront jamais sa place.

Dur de ne pas être touché par cet album (bon, je ne sais pas si le lire en étant enceinte était une bonne idée) qui mélange simplicité, tendresse, pureté, sensibilité. Le fait de faire passer l’histoire à travers les yeux d’un petit enfant est une bonne chose pour les parents, les familles qui auraient à expliquer ces mêmes faits à un petit qui pourra s’identifier. Tristesse des parents, questions des enfants, lente résilience, on avance sans voyeurisme dans leur deuil. Car oui, il s’agit d’un deuil.

Les illustrations sont douces, délicates, tendres, il fallait au moins ça pour cette histoire touchante.

En bref, voici un album sensible sur un sujet délicat dont il est important de parler. A noter que pour chaque livre vendu une partie de son prix sera reversé à l’organisme Parents Orphelins (Québec).

14 réflexions sur “Je t’aimais déjà – Andrée-Anne Cyr & Bérengère Delaporte

  1. Je suis juste très impatiente de voir à quoi il ressemble.. c’est top qu’un livre abordé ce sujet tellement délicat et difficile à trouver les mots justes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s